Please wait...

Les dernières vidéos Maison Construction


À quoi sert un rabot électrique : test produit Bosch
À quoi sert un rabot électrique : test produit Bosch
Outil multifonctions, est-ce indispensable ?
Outil multifonctions, est-ce indispensable ?
Quel résultat en 6 mois de rénovation maison ancienne ?
Quel résultat en 6 mois de rénovation maison ancienne ?
meuble salle de bain à faire soi même
meuble salle de bain à faire soi même

Jardin : comment installer un système d’arrosage enterré ?

Arrosage

Vous souhaitez installer un système d’arrosage enterré mais vous ne savez pas comment faire ? Vous cherchez l’arrosage qui vous conviendra le mieux mais vous hésitez sur le choix du système ?  Dans cet article, on vous explique comment ce système fonctionne, ce qu’il vous faudra pour l’installer, et on vous présente les étapes à suivre !

Choisir l’arrosage enterré

Vous souhaitez entretenir votre jardin et l'arroser de façon pratique et esthétique ? Le système d’arrosage enterré est la solution qu’il vous faut. Automatique, il vous évite d’avoir à arroser vos plantes vous-même, tâche longue et fatigante. Vous pouvez vous absenter sans vous inquiéter d’un arrosage manqué : il se fera sans vous. De plus, parce qu’il est enterré, il ne dénaturera pas la beauté de votre jardin. Au contraire, celui-ci sera bien entretenu et sans effort ! Réalisé avec minutie, cet arrosage est aussi économe car vous maîtrisez la quantité d’eau utilisée.

Côté budget, difficile d’établir un prix précis, car celui-ci variera en fonction de l’équipement que vous choisirez et, bien évidemment, de la taille du terrain à arroser. Néanmoins, n’espérez pas trouver un prix en-dessous de 400 € si vous le faites poser par un professionnel. Quant à son plafond, il peut monter jusqu’à 1 000 €, voire plus.

Comment ça marche ?

Ce système d’arrosage enterré est très utile aux grandes surfaces et est surtout recommandé pour elles. Son principe de fonctionnement est simple. Placé sous terre pour une esthétique parfaite, un réseau de tuyaux est relié à un programmateur qui commande l’heure, la fréquence et la durée de l’arrosage. Ainsi, les tuyaux alimenteront les buses réparties sur l’espace à arroser.

Ce dont vous aurez besoin

Pour installer un système d’arrosage enterré, il vous faudra, tout d’abord, un programmateur d’arrosage. Comme son nom l’indique, il vous servira à programmer les périodes d’arrosage. Il contrôle les électrovannes qui gèrent les zones à arroser. Le programmateur vous coûtera entre 30 et 500 €. Il peut être à piles, à énergie solaire, sans fil… Il représente un peu moins de la moitié du budget consacré.

Vous aurez également besoin d’électrovannes. Celles-ci sont reliées au programmateur et commandent l’ouverture et la fermeture de l’arrivée d’eau. Pour une gestion indépendante de l’arrosage des différentes parties du jardin, comme le potager ou les massifs de fleurs, il est recommandé de fixer une électrovanne par voie d’arrosage. Vous les trouverez aux alentours de 20 €.

Parmi les éléments indispensables, il faut compter les tuyères et les turbines. Ce sont différents arroseurs en fonction de la taille de votre jardin. Ainsi, pour les petits jardins, les tuyères sont plus adéquates. Les turbines, puissantes, peuvent pour certaines arroser jusqu’à 30 m de distance. Les deux modèles sont enterrés dans le sol mais les turbines peuvent aussi être escamotables. Concernant leur prix, les tuyères ne dépassent pas la vingtaine d’euros, tandis que les plus gros modèles montent jusqu’à 150 €.

Maintenant que vous avez l’essentiel, il faut ajouter beaucoup d’autres éléments. Vous aurez besoin de tuyaux d'arrosage de 25 mm de diamètre, de raccords d’angle, de raccords en T, d’un tasseau, d’un regard rectangulaire, d’un collier de prise en charge, d’une gaine ITCA, d’une allonge ajustable, de grillage avertisseur, de gravier, de plâtre, et de petits outils comme de la ficelle, du ruban téflon, du ruban adhésif, un tournevis, une clé plate, un seau et une pince coupe-tube.

Les étapes à suivre

Même si son principe de fonctionnement est simple, cet arrosage s’avère compliqué à installer pour un particulier.

La première étape consiste en la réalisation d’une étude technique, qui coûtera entre 150 et 300 €. Faites appel à un expert, même si vous voulez installer votre arrosage seul, afin qu’il étudie votre jardin et ses besoins avant l’installation. Cette étape est indispensable ! L’étude permettra de déterminer l’équipement nécessaire, la disposition des électrovannes et des tuyaux, le débit et la pression disponibles sur le terrain, quels tuyaux utiliser et comment mettre en place le programmateur.

Pour vérifier votre débit, prenez un seau de 10 L et comptez combien de secondes sont nécessaires pour le remplir. Le débit doit permettre de remplir le seau en 27 secondes minimum, c’est-à-dire 22 L par minute. Comparez votre débit au débit de vos arroseurs afin de déterminer le nombre qu’il vous faudra par circuit. L’arrosage s’effectue souvent zone par zone, donc alimente des circuits séparés, car le débit n’est pas suffisant.

Établissez sur une feuille le plan de votre jardin et disposez l’endroit des arroseurs. Matérialisez la zone qui sera arrosée à chaque fois. Notez le type d’arroseurs et leurs raccords spécifiques (d’angles, en T…) ainsi que les raccords des circuits (en T, de bifurcation d’angles, de tuyaux en prolongement).

Passons au jardin ! À l’aide de piquets et de ficelle, représentez l’endroit des arroseurs et des tuyaux. Avec le plâtre, saupoudrez au-dessus de la ficelle que vous enlevez par la suite. Le marquage au sol est maintenant fait grâce au plâtre. Voici vos futures tranchées, larges de 10 cm. Enlevez le gazon à l’emplacement des tuyaux tout en faisant attention à ne pas abîmer les mottes, qu’il faudra remettre une fois l’installation terminée. Tranchez la terre à l’aide d’une bêche. Raclez le fond et dégagez la terre à la binette. Vous devez obtenir des tranchées de 20 cm de profondeur, et prévoyez 5 cm de profondeur en plus à l’endroit des arroseurs ou des vannes. Recouvrez le fond des tranchées de graviers, sur 5 cm de profondeur.

Pour l’installation des réseaux, commencez par raccorder l’arroseur le plus éloigné. Pour ce faire, utilisez un raccord d’angle. N’oubliez pas de mettre du téflon. Derrière l’arroseur, plantez un piquet comme tuteur provisoire, que vous fixerez grâce à du ruban adhésif. Déroulez le tuyau dans la tranchée jusqu’à l’arroseur suivant. Pour mettre en place celui-ci, prenez un collier de prise en charge que vous fixerez directement sur le tuyau. À l’aide d’une perceuse, créez un trou dans le tuyau à l’aide d’une mèche de 10 mm. Vissez l’allonge ajustable et l’arroseur. Dans le cas d’une dérivation, il vous faudra couper le tuyau avec un coupe-tube, de façon perpendiculaire. Munissez-vous d’un raccord en T pour repartir vers un autre point de distribution. Il faut donc que vous glissiez l’écrou et la bague de compression sur le tuyau, puis le raccord au tuyau, avant de visser l’écrou. Poursuivez votre installation en raccordant tous les arroseurs.

Pour l’alimentation du circuit d’eau, vous pouvez le faire avec un départ enterré relié au robinet extérieur. Vous pouvez installer un système de programmation à piles, qui vous servira à gérer un ou plusieurs réseaux de façon indépendante. Cela permettra d’activer les électrovannes en tête de chaque ligne d’arrosage. Si vous placez un programmateur électrique, installez-le à l’abri et à proximité d’une alimentation électrique.

Le moment est venu de tester votre installation ! Alimentez le système et vérifiez que les raccords sont étanches et que vos arroseurs fonctionnent bien. Rebouchez les tranchées une fois les vérifications faites.

Guide maison-construction.comon

{module Youtube Gallery Module}
{modulepos sameCat}
Joomla SEO by AceSEF
 
devis-rond

Guide autoconstruction

Ce guide indépendant de la construction maison et de l'autoconstruction vous tient informé depuis plus de 5 ans sur les nouveaux matériaux, les types de maisons, l'évolution du marché de la construction maison, que ce soit maison traditionnelle, maison contemporainemaison container, maison écologique, maison en bois ou maison en kit.

 

Que vous souhaitiez faire une auto construction ou simplement vous renseigner avant de signer chez un constructeur, www.maison-construction.com est là pour vous aider à comprendre, à choisir en évitant les écueils d'un domaine qui n'est pas votre spécialité. Sur notre site vous trouverez des articles thématiques, des outils pratiques et des vidéos qui vous donneront une idée de la réalisation des principaux postes d'une construction de maison. Plus de 100 vidéos, 3800 pages, 20 outils pratiques pour une sorte d'encyclopédie de la construction maison.

Les enjeux de la construction ont changé, les acteurs et les produits offerts aussi, nous parcourons les salons pour vous tenir informés des nouveautés qui changeront la façon d'envisager l'habitat. DTU, normes, RT2012, RT2020, nouveau permis de construire, vous trouverez des dossiers et articles de fond pour vous permettre un choix avisé.

 

Peut-on faire une maison BBC soi-même ?
Comment faire une autoconstruction pour moins de 50 000 euros ?
Comment choisir sans risque un architecte ou un constructeur ? 
Quels sont les pièges à éviter ? 
Quel type de chauffage choisir ?


Voilà quelques-unes des questions auxquelles nous répondons. Chaque jour nous enrichissons le site pour que vous ne puissiez pas vous tromper dans un des plus gros investissements de votre vie. Plus de 6 millions de visiteurs uniques ont visité notre guide construction en 5 ans et, de ces nombreuses visites, des questions nous sont parvenues, que vous retrouvez dans la rubrique Forum Questions, où nous répondons de manière personnalisée aux questions les plus récurrentes.

 

Passionnée et issue de la construction et du multimédia, l'équipe de maison-construction.com se met dans la peau de quelqu'un qui souhaite construire ou autoconstruire sa maison et recherche les meilleurs alternatives possibles.

Maison bois, maison container, maison paille, maison en carton ou maison passive : le choix doit être fait en connaissant les tenants et aboutissants, en fonction de son mode de vie, de son budget, du lieu de construction et de sa propre philosophie. Un bon choix est un choix informé...

Une rubrique jardin, espace verts, piscine vient élargir la vision de la construction qui se situe dans un environnement si possible agréable.