Please wait...

Les dernières vidéos Maison Construction

Eldamar : épisode n°3, montage des murs et charpente type yourte maisonnette autonome


Eldamar : épisode n°3, montage des murs et charpente type yourte maisonnette autonome
Eldamar : épisode n°3, montage des murs et charpente type yourte maisonnette autonome
Eldamar : Episode n°2 - Le plancher de la maisonnette autonome
Eldamar : Episode n°2 - Le plancher de la maisonnette autonome
Eldamar : Episode n°1 - Les fondations de la maisonnette  autonome
Eldamar : Episode n°1 - Les fondations de la maisonnette autonome
Teaser eldamar, la maisonnette autonome
Teaser eldamar, la maisonnette autonome

logo eldamar

Suivez la nouvelle web-série avec Jean-François Martin dans la construction d’une maisonnette autonome en plein bois d’auvergne, et relevez le défi en construisant la votre !

Une étape de construction inédite vous sera dévoilée chaque semaine dans un nouvel épisode.

Préparez-vous à découvrir l’aventure sauvage !

pellicule-episode3

monEchelle.fr soutient l'autoconstruction écologique

Maison terre

adobe terre

La terre et ses différentes méthodes de construction de maison

Si la maison en terre nous évoque principalement en France une maison en pisé, il existe de nombreuses autres méthodes (avec des variantes à l'infini selon les régions et les pays) de construction utilisant aussi bien la terre crue que la terre cuite, seule, en mélange, ... et qui sont très résistantes dans le temps, en témoigne la longévité de la maison terre.

 

La terre peut en effet être comprimée, coulée, creusée, découpée, empilée, extrudée, façonnée, garnissante, moulée, recouvrante, remplissante,....

 

Construction maison : technique de la terre comprimée

La technique de la compression de la terre est une des techniques les plus utilisée pour la construction de maison terre ; la compression rend la terre plus résistante et moins sensible à l'eau en réduisant ses espaces vides.

Il existe deux types de compression :

*la compression statique (de loin la plus utilisée) à l'aide d'une presse mécanique et hydraulique qui exerce une pression statique sur la terre ;

*la compression dynamique, par impact (fabrication du pisé) ou par vibration (qui permet de fabriquer des blocs de terre de dimension importante).

 

Construction maison : technique de la terre coulée

Il s'agit de terre à l'état de boue utilisée comme un béton maigre servant pour la préfabrication :

*de briques,

*de murs : les briques sont coulées sur place, à l'aide de petits coffrages pour éviter le retrait..

*ou de pavements : ajout de durcisseurs de surface et d'imperméabilisants pour améliorer la durabilité ;

Les plus de la terre coulée : facilité de la mise en oeuvre, peu énergivore, nombreuses applications ;

Les moins : retrait au séchage.

 

Construction maison : technique de la terre creusée

On trouve principalement ce type de maison en terre sous terre (architecture troglodytique) dans des sols tendres et dans les climats chauds et secs (Afrique du Nord, pays méditerranées d'Europe).

Atout de ces maisons sous terre : peu de différence de température entre la nuit et le jour, le creusement vertical (très utilisé en Chine) permet de lutter contre le manque de place et la surpopulation citadine ;

Inconvénient maisons sous terre : l'érosion et la collecte des eaux pluviales.

 

Construction maison : technique de la terre découpée

Technique très ancienne de construction d'une maison terre avec des mottes de gazon (technique du « sod » aux E.U ou du « terronne » en Amérique Latine) ou des blocs de terre lorsque les sols sont plus durs (forte teneur en éléments carbonatés) ; exposés à l'air plusieurs mois, les blocs découpés deviennent très durs ;

Atouts : mise en oeuvre très simple et rapide, pas de mélange ni de compactage, blocs immédiatement réutilisables, l'outillage est très simple (bêche, pioche, ...).

 

Construction maison : technique de la terre empilée

Cette technique de fabrication de maison en terre à l'aide de boules empilées ou de boules de terre jetées est connue en France sous le nom de « bauge » ; si elle n'a plus cours depuis longtemps en Europe, la construction de maison en terre empilée est encore très utilisée dans les pays en voie de développement ; au Yemen ce sont de véritables immeubles qui sont construits ainsi ; il s'agit la pluspart du temps de terre argileuse à laquelle on rajoute de la paille ou tout autre dégraissant visant à améliorer sa cohésion et sa résistance à la traction ;

Inconvénient de la terre empilée : la fissuration de la terre au séchage.

 

Construction maison : technique de la terre extrudée

Cette technique, qui consiste à « donner une forme à un matériau mis sous pression en le contraignant à traverser une filière qui lui donnera la forme d'un profilé de grande longueur » (définition fr.wiktionary.org/wiki/extruder), permet une production très variée : tuiles, tuyaux, carreaux, briques creuses, briques pleines, adobes (briques de terre crue), briques crues alvéolaires, briques cuites,....

 

Construction maison : technique de la terre façonnée

La terre peut être façonnée en colombins (ou boudins), en boules ou toute autre forme avec souvent l'ajout de fibres végétales (paille le plus souvent) ; utilisée surtout en Afrique Noire, cette technique de maison en terre requiert un grand savoir-faire et plusieurs phases d'hydratation avant d'obtenir la consistance souhaitée ; très bonne résistance à la pluie.

 

Construction maison : technique de la terre garnissante

La terre est utilisée pour combler la structure portante (bois) et les claies (bois, paille, cannis, bambous....) ; il s'agit de terre le plus souvent argileuse, mélangée à de l'eau (parfois de l'urine de cheval ...) et des fibres végétales (principalement de la paille) ; atouts de ce mur en terre, appelé communément « torchis » : technique facile, économique, peu énergivore, durabilité (si les fondations et la toiture ont été bien conçues).

 

Construction maison : technique de la terre moulée

L'adobe ou la brique de terre crue séchée au soleil est un des procédés pour la contruction de maisons en terre les plus vieux qui existe ; les procédés de production sont nombreux (artisanal, industriel) ainsi que les formes de briques en terre crue.

 

Construction maison : technique de la terre recouvrante

La maison peut se trouver sous terre ou enterrée (la structure est dans un autre matériau, mais la terre peut également être utilisée pour une partie du gros oeuvre) ou simplement être recouverte de terre (ex de la Norvège et des ses toitures remarquables de terre et de gazon).

Atouts de la maison recouverte de terre : très bonne isolation phonique et thermique, procédé qui convient pour tous les climats, maison qui se confond avec le paysage ; 

Les moins : veiller au drainage et à l'étanchéité pour éviter les problèmes de remontées d'eau, de pressions de l'eau sur les murs ou de transmission de vapeur d'eau.

 

Construction maison : technique de la terre remplissante

Terre utilisée à l'état sec pour remplir des matériaux de structure de la maison ; en auto-construction, ont été utilisés des matériaux de récupération (pneus, bidons, sacs de jute, etc...) ; technique du blocage utilisée par exemple pour la Muraille de Chine (murs en briques comblés de terre)...

 

photo source http://vincesoiz.over-blog.com/60-index.html

 

Joomla SEO by AceSEF