Choisir sa moquette

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 12 juin 2019


La moquette est un sol tissé de fibres naturelles (laine) ou synthétiques(polyester, polyamide…). Facile à poser, la moquette s'adapte à n'importe quel sol à peu près régulier et assure un gain thermique et phonique en renforçant légèrement l’isolation du sol.

Economique, la moquette améliore également le confort (agréable au contact).

Si la moquette est bien entretenue, elle n'occasionne normalement pas de problème d’allergie, bien que selon certains allergologues restent très prudents vis-à-vis de ce type de revêtement.

Qu'est ce que la moquette ?

La moquette,ou tapis mur à mur était à l'origine une étoffe à trame et chaîne en fil mais veloutée de laine. En 1650 on la nommait "moucade" mot d'origine inconnue qui a évolué en moquette. C'est donc une matière décorative qui a pour but de recouvrir les surfaces (généralement les sols) et qui a pris plus tard le sens de tapis cloué au sol recouvrant l'ensemble de la pièce

Longtemps délaissée au profit de sols durs tels que le parquet, le linoleum, ou le carrelage, la moquette fait son come-back depuis quelques années.

Il faut dire que les fabricants ne reculent devant rien pour satisfaire les exigences esthétiques de leur client, en proposant des gammes de moquettes aussi nombreuses et complètes que peuvent l'être les autres revêtements de sols.

Propriétés de la moquette

Selon que vous choisissiez une moquette bouclée, structurée, velours ou frisée, sa résistance au passage et sa durabilité en seront modifiée.

Les propriétés relatives à la moquette en elle même sont les suivantes :

- Excellente isolation phonique (plus spécialement en appartement).

- Isolation thermique : la moquette garde la chaleur 10 à 12 fois plus qu'un parquet par exemple.

-Douceur et confort de marche optimal.

-Anti-dérapante : pour les personnes âgées et les enfants, les chutes sont fortement amorties sur une moquette..

Budget moquette

La moquette est réellement adaptée à toutes les bourses.

Avec des entrées de gamme à 2€/m² pour des moquettes synthétique assez peu résistantes.

Au contraire, pour une moquette durable et conservant toutes ses qualitées très longtemps, confortable et esthétique, choisissez la laine; le prix d'une moquette laine lui peut monter jusqu'à 200€/m² mais reflètera la qualité de conception du produit.

Comment se pose la moquette ?

Il n'est pas forcément nécessaire de faire appel à des spécialistes de la pose de moquette, ni même d'être un bricoleur chevronné. Une bonne méthode et de la patience suffisent.

Choisir sa moquette
Choisir sa moquette

photo http://www.cholleton.fr

La première étape avant de poser de la moquette consiste à s'assurer que le sol est plat. En cas d'irrégularités, utilisez une thibaude ou bien un enduit dit « auto-lissant ». Outre le fait d'être plat, le sol ne doit pas être humide, gras, ou poussiéreux.
Ensuite, placez vous contre un mur et déroulez la moquette dans la pièce. Centrez correctement la moquette. Si vous avez bien calculé la superficie de votre pièce, les bords de la moquette déroulée devraient être incurvées, car vous devez avoir une dizaine de centimètres d'excédent de moquette. Laissez s'assouplir la moquette quelques heures afin que les cotés se plient et épousent les angles de murs.
A l'aide d'une règle de chantier ou d'un couteau à enduire, enfoncez les angles afin de créer une pré-coupe, puis découpez soigneusement l'excédent de moquette au cutter en vous aidant de la règle, en vous arrêtant à une quinzaine de centimètres des angles de votre pièce. Pour les angles, pliez votre moquette de sorte à ce que l'on puisse voir le revers, pour ne pas abimer la couche dessous, et continuez votre coupe.

Pour la fixation moquette, vous avez plusieurs possibilités :

Si cette pièce ne génère pas un fort passage, ne pas la fixer. De cette manière, la moquette perdra en durabilité, mais son remplacement futur sera facilité.

Si vous souhaitez qu'elle ne bouge pas, utiliser de la colle adaptée, mais le remplacement de la moquette deviendra un vrai casse-tête.

Sinon, utiliser un adhésif double face.


Matériau utilisé pour votre moquette

Il faut avant tout savoir qu'une moquette est divisée en 3 parties distinctes :

  • la toile portante (partie fixante de la moquette),
  • le dossier (face du dessous),
  • le velours (couche supérieure de la moquette).

On retrouve quatre types de velours, pouvant chacun être composés de plusieurs matériaux.

  • Tapis frisé : surface comme vivante par torsade et coupe des boucles de la moquette.
  • Tapis bouclé : non optimal en terme de confort; ne se salit pas facilement, souvent peu couteux.
  • Mèches coupées : surface agréable au toucher et lisse ; effets d'ombre en fonction du sens dans lequel on frotte.
  • Tapis à poils courts ou longs : plus les poils sont longs, plus le confort sera au rendez-vous; la durée de vie d'une moquette à poils longs est restreinte, les poils s'usant plus rapidement.

Le dossier va offrir un choix restreint en terme de matériaux; à savoir le jutepour une robustesse accrue, ou bien le caoutchouc mousse pour le confort.

Pour le velours, le choix est nettement plus vaste : petit récapitulatif des options s'offrant à vous.

-Matériaux synthétiques :

  • Polyamide : Peut être traité. Agréable au toucher. Les poils ne s'écrasent pas facilement.

  • Polyester : Robuste et doux, mais la plupart du temps combiné avec d'autres fibres afin de gagner en « ressort ».

  • Polypropène : Pas spécialement confortable, mais extrêmement résistant à l'humidité et à l'usure.

-La laine :

Excellent rempart contre l'humidité et l'inflammation, les fibres de laine sont doux et gardent la chaleur, en plus de disposer d'un bon « ressort ».


-Autres

Fibres naturelles :

Outre la laine, d'autres fibres naturelles sont employées et prennent leur place sur la scène des revêtements de sol. Tel le jonc de montagne, le jonc de mer, le coco, le sisal … Ces matériaux craignent essentiellement un trop plein de lumière qui peut les faire « déteindre » en quelques sortes au bout de quelques années. Outre ceci, tel la laine, ils ont une résistance à toute épreuve et du « ressort ». Ne demandant pas trop d'entretien, c'est une bonne alternative s'intégrant dans une conscience écologique .


Normes moquette

Afin d'éviter une usure trop rapide de votre moquette, il est important de se référer à la classification mise en place par l'I.C.C.O, destinée à évaluer la qualité du revêtement. L'échelle va de T1 à T6.

Les moquettes avec un indice faible seront réservées pour des pièces générant peu de passage tandis qu'on préfèrera une moquette de qualité (t3 => t5 pour usage privé) pour habiller des pièces à passages très fréquents, tels un couloir ou des escaliers.

L'usure n'est pas la seule caractéristique définie par les normes en vigueur. Le classement UPEC correspond à :

(U) caractéristiques d'usure,
(P) caractéristiques de poinçonnement,
(E) le comportement à l'eau,
(C) la tenue aux agents chimiques.


Moquette et santé ?

Il semblerait que l'idée reçue comme quoi les moquettes sont des nids à acariens et de ce fait déconseillées aux personnes souffrant d'allergies, ne soit pas tout à fait exacte. Les fibres de la moquette vont retenir une partie de la poussière de la pièce et ainsi faciliter leur absorbtion lors du passage de l'aspirateur. En effet, avec un sol dur tel que le parquet, lors du passage de l'aspirateur ou même du balai, les éléments allergisants vont s'envoler et rester en suspension dans l'air de la pièce jusqu'à retomber sur le sol.

N'ayant pas de source sûre, le seul conseil que nous pouvons ajouter est qu'un entretien régulier de sa moquette est préférable.

Choisir sa moquette
Choisir sa moquette

N'oublions pas que si la moquette en elle même ne pose pas de problème, une fois bien nettoyée, il n'en reste pas moins que le matériau utilisé pour sa conception doit être un matériau inerte qui ne dégage pas de COV.... Voila pourquoi de plus en plus de fabricants vont vers une moquette bio. Moquettes naturelles en laine de chèvre, de jute, de sisal, mélangé sisal/laine ou coco, jonc de mer, sur sous-couche en latex naturel, ou laine sur sous-couche jute.