Comment entretenir une maison en bois ?

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 12 juin 2019


Le bois est un matériau recyclable de plus en plus utilisé dans la construction d’habitation. Bien qu’il demande un peu d’entretien pour ne pas s’user trop rapidement, cela n’est pas plus conséquent que l’entretien d’une construction traditionnelle (maçonnée). Toutes les différentes façades et habitations demandent à être chouchoutés de temps en temps pour une bonne longévité. Alors, comment entretenir correctement une maison en bois ?

L’entretien de l’ossature

L’ossature est la structure qui va soutenir l’ensemble de la construction. On distingue la façade du bâtiment et ses composants (le corps du bâtiment) ainsi que la charpente. L’ossature se doit donc d’être solide et pour cela le bois fait peur puisque l’on pense qu’il se dégrade trop rapidement. Cette idée est totalement fausse !

Bien que le bois soit un matériau naturel vivant qui peut bouger, il n’en est pas pour autant fragile. Il se conserve plusieurs dizaines d’années et ne demande pas beaucoup d’entretien tout comme une habitation classique. Peu importe l’espèce choisie, le bois utilisé est traité afin d’être plus résistant. Cela permet de créer une barrière contre les insectes, les mousses ou diverses espèces de champignons.

De ce fait, aucun entretien particulier n’est à envisager pour une ossature en bois. Il est toutefois recommandé de ne pas trop étouffer le bois en empilant des bûches contre un mur, par exemple.

L’entretien du bardage extérieur

Contrairement à l’ossature, le bardage en bois, formant la couverture de la construction, est continuellement exposé aux intempéries. Le bois résiste parfaitement aux aléas climatiques, mais d’un point de vue esthétique, il va avoir tendance à se ternir et donner l’impression de se sécher. Pas de panique ! Son isolation et sa résistance ne sont pas remises en question.

Afin que le bois maintienne sa couleur et son éclat des premiers jours, il est possible d’appliquer une couche de lasure sur toute la surface du bardage. Il est préférable de choisir une lasure microporeuse en phase aqueuse qui permet au bois de respirer. Cet entretien se réalise généralement tous les 5 à 10 ans en fonction du climat.

Pour remédier au bois noirci, la peinture sera idéale puisqu’elle viendra recouvrir complètement les planches. La première peinture de votre bardage est souvent faite en usine avant la construction. Elle tiendra 15 à 20 ans, une durée similaire au ravalement d’un bâtiment maçonné. Les retouches d’entretien tiendront par la suite 10 à 15 ans environ. Choisissez votre coloris de peinture en fonction de la teinte de votre bois. Préférez une peinture claire pour un bois clair, par exemple, pour que les défauts soient moins visibles.

À noter : que vous utilisiez une peinture ou de la lasure, il est impératif de décaper et de dépoussiérer le bois avabt de les appliquer pour ne pas créer des imperfections et permettre aux produits de s’imprégner davantage.