Comment lutter contre le salpêtre ?

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 12 juin 2019


Le salpêtre, appelé également sel de pierre, est une substance blanche ou grisâtre qui se dépose sur les murs sujets à l’humidité souvent dans les caves, les sous-sols ou encore au rez-de-chaussée. Pouvant se répandre rapidement et être dangereux pour la santé, il est impératif de le traiter pour éviter de fragiliser la construction. Découvrez les solutions pour lutter contre le salpêtre.

L’apparition de salpêtre

Le salpêtre est facilement reconnaissable. Il s’agit d’un sel minéral qui se répand à partir des parties basses des murs à l’intérieur d’une habitation. Son apparence blanchâtre provient de la réaction du nitrate de potassium, présent dans les matériaux de construction des murs, avec l’oxygène mais surtout l’humidité. Ce sont alors les parties d’un logement les plus humides qui sont atteintes comme la cave, le sous-sol et le rez-de-chaussée. Il est rare, voire impossible, que le salpêtre se développe en étage. Les maisons anciennes sont généralement les plus touchées surtout si les lieux étaient autrefois habités par des animaux (grange, étable…).

Vous n’aurez pas de mal à reconnaître le salpêtre qui aura tendance à faire des cloques sur vos murs avant qu’ils s’effritent et se dégradent. Vous pourrez également avoir la présence de champignons. Il peut entraîner des fissures et des crevasses qui vont fragiliser la structure.

À noter : si votre papier peint commence à se décoller ou faire comme des bulles d’air, il est possible que du salpêtre se développe en-dessous.

Déterminer les causes

Il ne servira à rien de traiter votre salpêtre si vous n’en déterminez pas l’origine, au risque qu’il revienne régulièrement. Il est donc essentiel de faire une estimation des causes de l’humidité dans votre habitation. Constitué de sel de potassium qui provient des nappes phréatiques, il peut alors s’agir des remontées capillaires causées par l’absence de vide sanitaire. Cela peut également être l'absence d'une coupure de capillarité qui correspond au joint d’étanchéité de votre maison entre le sol et la fondation. Ce joint est devenu obligatoire dans les bâtisses modernes.

Il vous est possible d’installer des drains dans votre logement ou de faire poser cette coupure de capillarité pour anticiper l'apparition du salpêtre. Si l’humidité provient du sol, faites installer des siphons atmosphériques pour faire ressortir l’air humide. Ces systèmes sont toutefois préventifs, il vous faudra traiter le salpêtre déjà apparu.

À noter : au bout d’un certain temps le salpêtre peut avoir des conséquences sur notre santé s’il n’est pas traité. Il peut provoquer des migraines, des problèmes respiratoires et même des allergies.

Traiter le salpêtre

Si le salpêtre est déjà bien présent, il faut remonter ses manches et le traiter rapidement. Avant toute chose, protégez-vous avec un masque et des gants. Ensuite, il est impératif de retirer avec une brosse métallique, voire une ponceuse en dernier recours, toutes les zones touchées. Seulement une fois les dépôts blancs retirés, nettoyez avec de l’eau tiède et du savon de Marseille les surfaces qui ont été contaminées. Pulvériser par la suite du produit anti-salpêtre et laissez totalement sécher. Pour finir, passez un enduit pour rebouchage pour réunifier vos murs avant de les repeindre ou de recoller du papier peint.