Construire en bois en 2013

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 21 juin 2019


On entend parler de la construction bois depuis des années mais où en est on aujourd'hui ? Quels sont les produits disponibles ? Les prix ? Quel bois utiliser ? Quels avantages et inconvénients de construire une maison en bois ?

Un dossier pour ceux qui se posent des questions sur la pertinence d'utiliser un matériau ancestral détrôné par la pierre puis le béton mais qui revient très fort cette dernière décennie.

Quels sont les avantages de la construction bois ?

Si les avantages de construire en bois sont nombreux, on peut les lister puis développer ensuite :

- le poids du matériau bois, bien plus léger que le maçonné ;

- souplesse de travail et grande résistance mécanique ;

- filière française de forêts gérées ;

- matériaux renouvelables ;

- bonne performance énergétique ;

- bon bilan carbone si bois local ;

- matériau noble et naturel ;

- déchets recyclables très facilement ;

- grande variété de bois ;

- grande diversité des produits dérivés du bois ;

- rapidité d'exécution ;

- tous aspects de maisons finies.

Nous pourrions encore lister des tas de petites choses positives si nous souhaitions convaincre mais point n'est besoin de faire du prosélytisme puisque le marché de la maison bois se porte bien avec une part de marché qui est passée de 5% il y a 10 ans à 11% en 2013 et presque 20% sur les extensions maison.

Le bois, de par son rapport poids/résistance, permet d'intervenir là où les sols, les pentes, les terrains ne seraient pas adaptés à de lourdes maçonneries ; il permet donc un ancrage plus économique. Sa grande résistance lui confère en architecture de multiples possibilités esthétiques et si l'image du bois reste, pour certains, le matériau qui brûle ou qui craint l'eau, il faut savoir que la mise en œuvre aujourd'hui sait intégrer ces risques et le choix des bois est adapté à ses fonctions dans la maison.

Bois de façade en Mélèze, Robinier ou Douglas (classe 3) qui résistent sans traitement aux intempéries par exemple ; sachez que l'on peut également rendre des bois imputrescible par des traitements comme l'autoclave, l'oléothermie ou encore le thermo-bois (bois cuit à cœur).

Le bois possède une magnifique capacité à réguler l'hygrométrie d'une part à l'intérieur de son propre volume mais également dans la maison, à condition bien sûr que la mise en œuvre soit bien faite. On respectera par exemple une distance minimum sur le bas de la construction de 20 cm entre le sol et les premières lames de bardage, les pointes seront en inox pour éviter la rouille, un vide d'air sera respecté entre la façade et la structure, d'un pour ventiler, réguler l'hygrométrie et de deux pour améliorer l'isolation.

Construire en bois en 2013
Construire en bois en 2013
Les inconvénients de la maison bois

- La peur du feu et d'une qualité moindre de construction.

- Les termites.

- Inertie thermique moins bonne que la maison traditionnelle.

Pour la peur du feu, pas de développement ici, vous trouverez sur internet des dizaines d'études sérieuses même menées par des compagnies d'assurance qui vous convaincront mieux que nos arguments. En résumé, le risque est le même que pour une maison traditionnelle.

En ce qui concerne la qualité de la construction, cet argument est valable pour n'importe quel mode constructif : mal fait = maison de mauvaise qualité ; on veillera donc au suivi de chantier comme une construction traditionnelle et si vraiment vous redoutez les malfaçons, adressez-vous à un constructeur renommé pour son sérieux ou faites appel à un maître d'œuvre indépendant.

Les termites : il sera nécessaire de prendre en compte la zone de construction ; si celle-ci est déclarée infestée, il faudra alors prévoir une protection type barrière chimique et utiliser des bois de structure durs bien que peu de bois de métropole ne résistent à leur invasion. La meilleure protection restera le traitement de la structure et une barrière chimique entre les fondations et le bois porteur, sans oublier un contrôle régulier.

L'inertie est moins bonne dans une maison bois que dans une maison en terre, c'est vrai mais il est possible de ramener de l'inertie lors de la conception de la maison en prévoyant un mur en terre ou une réserve d'eau intérieure ou tout autre système de stockage de la chaleur pour améliorer le confort d'été.

Inertie maison bois

L'innovation permet aussi de faire du bois un allié précieux dans la construction : poutres en I, lamellé collé, bois composite, panneau MDF, panneaux de bois feuilleté, parpaings en bois... Ces innovations visent à valoriser les déchets de bois comme les panneaux de OSB sans solvants et offrent une gamme complète de produits pour le constructeur. Si l'avenir de la maison est, comme nous le pensons, dans la maison en bois usinée en atelier et assemblées sur site, le bois n'a pas fini de jouer un rôle grandissant dans la construction.

Si actuellement la construction d'une maison bois entraîne un surcoût de 10 à 20%, cette différence devrait rapidement s'estomper car le coût des fondations est moins élevé et la filière s'industrialise de plus en plus permettant à terme de faire baisser les coûts.