Éclairage maison

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 21 juin 2019


L'éclairage de votre maison est généralement constitué d'unéclairage intérieur et d'un éclairage extérieur. Comment concilier les deux ?


Éclairage maison
Éclairage maison
Éclairage maison
Éclairage extérieur

L'éclairage extérieur, souvent délaissé dans l'éclairage de la maison, peut être un simple point lumineux pour la porte d'entrée (le minimum !), comme un ensemble élaboré et complet qui fera de vos abords un palais des mille et un nuits.

voir éclairage solaire

Éclairage intérieur

L'éclairage intérieur, lui, va jouer un rôle essentiel dans l'ambiance de votre intérieur, mais également pour votre santé.

Il peut être utilisé pour marquer des zones différentes, il sera d'ambiance ou technique, utilitaire ou décoratif, visible ou intégré dans le bâti.

L'éclairage dépasse la simple utilisation de l'électricité, c'est un mixte entre la lumière naturelle et les apports des différentes sources de lumière artificielle.

Dans les lumières utilisées, il est intéressant d'avoir une complémentarité entre le général et le ponctuel, entre les éclairages directs et les éclairages en réflexion.

Mais un éclairage est aussi le reflet d'une personnalité : certains auront besoin de pièces très lumineuses, limite suréclairées, d'autres, au contraire, préfèrent des pièces très sombres avec uniquement de petits points lumineux comme des repères.

Définissez déjà quelle est votre personnalité puis adaptez les solutions techniques.

Un éclairage variable avec le variateur lumière

Les variateurs offrent un bon compromis pour une installation très ambiance qui, cependant, nécessite de temps à autre un apport lumineux plus conséquent.

Les solutions techniques pour un éclairage évolué sont légions : télécommandes, variateurs, systèmes d'éclairages variés, à vous de choisir.

Un éclairage adapté à chaque pièce de la maison

A chaque pièce un éclairage différent.

Pour une cuisine par exemple, l'aspect pratique devra être mis en avant. C'est une pièce en effet où l'on travaille avec des postes bien précis : plan de travail, points froids et chauds méritent que celui qui œuvre le fasse dans de bonnes conditions. Si un coin repas est prévu, il faudra penser à un éclairage qui met en valeur les assiettes sans éblouir.
  • Dans la salle de bain, les normes sont essentielles et doivent être respectées. On n'envisagera pas le même type d'installation si la salle de bain est munie d'une fenêtre ou si elle est aveugle. La sécurité impose l'emploi de matériel protégé dans les zones proches des points d'eau.
La norme NF C 15 -100
  • Obligation de protéger tous les circuits électriques de la salle de bain par un dispositif différentiel haute sensibilité de 30 mA.
  • Utilisation de luminaires classe II, indice de protection au moins IP x 3 dans le volume 2 et
    IP x 1 dans le volume 3
  • Luminaires IP x 4 minimum dans le volume 1 et IP x 7 dans le volume 0, luminaires très basse tension de sécurité 12 V (TBTS 12 V)
Les grandes familles de sources lumineuses pour l'éclairage

La lumière est composée d'un spectre lumineux qui donne une température de couleur et la qualité de ce spectre donne une échelle de qualité de lumière pour la vue que l'on peut classer de A à E , A étant une qualité de lumière optimale pour des travaux demandant une grande précision, alors que E est une ambiance pour circuler mais non pour travailler.

Éclairage intérieur : utilisation de la lumière naturelle

Les fenêtres
Les puits de lumière : Le puits de lumière est une partie translucide ménagée dans le toit ou le sol et qui permet un apport de lumière naturelle par le haut... voir article Sun Tunnel de Velux
Les systèmes d'apport lumière naturelle (fibre optique, tube lumière)

Plusieurs familles de produits pour nous faire profiter de la lumière solaire : la parabole à fibre optique qui capte et concentre la lumière pour la redistribuer dans des pièces (système onéreux), on trouve également des fenêtres de toit qui, munies d'un tube inox ou plus évolué de fibre optique, permet de traverser des combles ou une pièce pour acheminer la lumière dans des pièces aveugles.

Éclairage électrique
Les lampes halogènes

Les lampes halogènes présentent des avantages comme leur taille réduite, pas de noircissement de l'ampoule, bonne durée de vie, la température de couleur est assez élevée ; pas forcément économes en énergie, elles ne sont pas non plus si " énergivores " qu'on le dit !

Les lampes luminescentes

Ce sont ce qu'on appelle couramment les LED ou DEL en français ; de puissance inférieure a 1watt ou supérieure, ce sont deux produits différents. Elles sont en plein essor car leur spectre lumineux est très efficace.

Les lampes incandescentes

Un gaz remplit l'ampoule et un filament parcouru par le courant chauffe et émet un spectre lumineux. Ces ampoules ne sont pas d'un très bon rendement.
Leur disparition est d'ailleurs en marche car seul 5% de l'énergie consommée sert à produire de la lumière, le reste étant perdu sous forme de chaleur!

-en 2009, retrait à la vente des lampes de 100 W,
-en 2010 pour les 75 W,
-en 2011 pour les 60 W
-en 2012, pour les 40 et 25 W.

Les lampes fluorescentes

Ce sont souvent des tubes qui contiennent des gaz rares, on les nomme souvent néons et ils jouissent souvent d'une mauvaise image car les anciens néons donnaient une couleur verdâtre, ce qui est dommage car les nouvelles ampoules éco elles aussi sont des néons compacts.