Ikebana, un art de vivre

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 12 juin 2019


L’ikebana est un art ancestral dédié aux fleurs et à tous les végétaux. Il naît du respect envers la nature, profondément ancré dans la culture japonaise.

L’ikebana repose sur une manière de vivre, une philosophie. L’élaboration de compositions végétales renforce le lien de l’homme avec la nature, lui offre un formidable moyen d’expression et lui ouvre l’esprit.

Qu'est ce que l'art Ikebana ?

Au départ l’ikebana a été conçu par les bonzes et les prêtres qui réalisaient des compositions florales en guise d’offrande sur les autels bouddhistes. L’ikebana a été importé de Chine sur l’archipel nippon au VI eme siècle, mais ce sont les maîtres japonais qui ont instaure les règles de base de cet art.
L’ikebana fut apprécié du Shogun et de la noblesse japonaise. L’art floral gagne les faveurs de la Caste militaire en 1600 et finit par enthousiasmer les riches marchands de l’Ere EDO qui se situe de 1603-1867. Ce n’est qu’après l’ouverture du Japon, en 1868 que les femmes s’adonnèrent à cet art car avant cela, l’ikebana était réserve aux hommes.

IKE vient de IKERU signifiant : composer, arranger
HANA ou BANA signifie : fleur ou plante
IKEBANA se traduit par : composer la fleur


L’ikebana est un art codifié, l’utilisation d’un petit nombre de végétaux placés de manière asymétrique, associée à la mise en valeur du graphisme, attire et captive l’esprit. Au nombre de 3, les fleurs et branches, dirigées vert le haut, symbolisent l’harmonie entre le ciel, l’homme et la terre.
ECOLE SOGETSU : Cette école a été fondée en 1927 par Sofu TESHIGAHARA. Ce maître d’ikebana décida que l’arrangement floral japonais devait sortir du carcan des habitudes et conventions de l’ikebana traditionnel pour mettre l’accent sur la personnalité de celui qui compose le bouquet. De ce fait, il permit à la composition florale de quitter l’alcôve qui était réservée pour s’intégrer harmonieusement dans les intérieurs modernes à la décoration de plus en plus dépouillée, voire minimaliste. L’ikebana repose sur des concepts de proportions, de lignes, de formes, de couleurs et d’espace.

Ikebana OUTIL ANTI-STRESS ?

Quoique concentré, celui qui compose doit être détendu et non habité par un enthousiasme excessif. Il travaille en outre avec humilité. Les branches semblent se casser et les fleurs se flétrir plus vite entre les mains de celui qui impose sa personnalité ou s’agite trop. Par une pratique régulière, l’ikebana aide à maîtriser son stress et à surmonter les épreuves de la vie. Nul besoin de posséder une quelconque connaissance des fleurs, et le talent vient avec la pratique.

Créer un bouquet, permet d’être absorbé par son travail on en oublie tout le reste. On laisse parler son âme. Nous réalisons notre moi essentiel.

Ikebana comment ?

Pratiqué par des millions de japonais, l’ikebana est considéré à la fois comme un art et une technique de relaxation. Il fait d’ailleurs partie des programmes scolaires. Notre contexte socioculturel n’est pas très favorable au retour sur soi, qui est l’une des conditions pour trouver la paix en soi. Les progrès technologiques et l’essor de l’urbanisation ont altéré les rapports de l’homme avec la nature. Pour survivre, l’homme se montre sans cesse plus ambitieux, au détriment de sa santé, de son bien-être et de sa qualité de vie.
On a pu noter un intérêt et succès croissant pour le Feng-shui, art ancestral d’origine chinoise permettant de vivre en harmonie avec l’environnement. Cela témoigne du désir de l’homme d’appréhender la vie autrement. Idem pour le jardinage et la volonté de gommer la frontière entre l’intérieur et l’extérieur témoignent d’un besoin de communion avec la nature. L’ikebana permet de mieux connaître et d’aimer les fleurs, de s’extraire momentanément du stress et de l’agitation de la vie moderne. L’art floral japonais autorise à chacun de donner libre cours à son imagination, c’est un formidable moyen d’expression. Celui qui se croit dépourvu de toute fibre artistique voit avec plaisir sa créativité s’éveiller.

L'ikebana, pour qui ?

Les personnes qui fréquentent les ateliers ikebana ont chacune une personnalité différente. Certaines sont désireuses de faire quelque chose pour elles, de s’en donner le droit. Elles apprennent à avoir plus de patience et prennent davantage de recul vis-à-vis des difficultés de la vie car ces personnes ont découvert un moment de sérénité qui leur donne l’énergie nécessaire de pouvoir tout affronter ensuite. Des femmes ayant un manque de confiance en elle, et voyant ce que leurs mains ont pu créer, se revalorisent en admirant leur composition. Pour d’autres, c’est la relation avec la nature. Cet art peut être pratiqué par tous et toutes. L’ikebana est un mode d’expression unique au monde, cet art permet à l’homme de créer le beau à partir de ce matériau parfait par la nature en le structurant dans l’espace. On peut dire également que l’ikebana est un art qui offre des possibilités créatrices aussi infinies que la peinture. L’art floral, c’est la symbiose entre la vie de la Nature et la vie de l’homme. SUIO`

Marie ANDRE Maître Ikebana diplômé de l’école SOGETSU de Tokyo Japon www.atelier-ikebana.com