Isoler ses combles : une démarche vertueuse à tous égards

Adrien Danglarde 


Isoler ses combles : une démarche vertueuse à tous égards / iStock.com - BanksPhotos

Isoler vos combles : les différents procédés

Si tous les combles gagnent à être isolés, il faut savoir que les procédés diffèrent selon qu’il s’agisse de « combles aménagés » ou de « combles perdus ». Dans le premier cas, vos combles sont constitués d’un espace sous toiture qui n’est pas encombré par la charpente. L’angle de la pente du toit est généralement supérieur à 30 % et I’espace aménageable bénéficie d’environ 1,80 mètre de hauteur sous la charpente. On isole ce type de combles en utilisant des « rampants de toiture », un isolant en plaque ou en rouleau agrafé sur l’intérieur du toit.

Pour ce qui est des combles dits « perdus », leur hauteur sous plafond est insuffisante et la charpente souvent trop encombrante pour les rendre habitables. Leur isolation est alors réalisée par un procédé qui consiste à « souffler des flocons d’isolants ».

Les dispositifs d’aide

L’isolation des combles permet de réduire les dépenses énergétiques. Pour trouver un prestataire, vous pouvez vous rendre sur des portails spécialisés, comme celui proposé par Auchan pour l'isolation des combles perdus.

La démarche d’isolation peut être coûteuse, mais les pouvoirs publics proposent un arsenal d’aides incitatives :

Le crédit d’impôt transition énergétique

Pour isoler vos combles et bénéficier d’un crédit d’impôt qui s’élèvera à 30% du coût de vos travaux, il vous suffit d’être résident fiscal français et d’effectuer ces travaux dans votre résidence principale.

La prime CEE « coup de pouce »

Tout particulier qui réalise des travaux d’économie d’énergie (tels que l’isolation des combles) dans sa résidence principale peut bénéficier du dispositif des « Certificats d’Économies d’Énergie » (CEE). Il suffit de constituer un dossier intégrant – entre autres – un certificat d'économies d'énergie délivré par un vendeur d’énergie (EDF, Engie, Direct Énergie, etc.), une enseigne de distribution (Auchan, Intermarché, E. Leclerc, Carrefour, etc.) ou un site spécialisé (ex. : Quelle Énergie). Cette aide, susceptible d’atteindre plusieurs centaines d’euros, est versée sous la forme d’un chèque bancaire.

 « Habiter Mieux », le programme de l’Annah

L’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat (Annah), vous propose deux types d’aides pour isoler vos combles :

  • Habiter Mieux Agilité, avec un montant de 50% du montant HT des travaux (dans la limite de 10 000 € maximum) ou de 35%, selon les revenus du foyer.
  • Habiter Mieux Sérénité, pour la réalisation de travaux apportant un gain énergétique d’au moins 25%.

L’éco-prêt à taux zéro et la TVA à taux réduit

Il s’agit là de deux mesures accordées par l’État qui, dans le premier cas, supporte les intérêts inhérents au crédit que vous avez souscrit pour réaliser vos travaux d’isolation de combles. Dans le second cas, le fournisseur qui intervient est autorisé à ne vous facturer que 5,5% de TVA.