Limoges bien dans ses basquettes

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 21 juin 2019


En décidant de créer un nouveau lotissement à La Fayette, dans le quartier du Roussillon, la Ville de Limoges aurait pu se contenter de demander aux aménageurs un projet très traditionnel, comme il en existe dans toutes les zones urbaines.

Limoges bien dans ses basquettes
Limoges bien dans ses basquettes

Ce ne sera pas le cas, bien au contraire : les élus ont en effet conditionné la vente du terrain au respect d'un cahier des charges très innovant en matière de protection de l'environnement.

Un choix ambitieux qui vient réaffirmer, un an après la signature de son Agenda 21, l'engagement fort pris par Limoges dans le domaine du développement durable.

Le long d’une coulée verte sur la vallée de l’Aurence, qui sera rétrocédée ensuite à la Ville, l’aménageur a prévu de construire un village urbain de 121 logements, de l’appartement T3 à la maison individuelle T5 sur terrain privatif.

Et le moins que l’on puisse dire est que ce lotissement sera du “jamais vu”, non seulement à Limoges mais dans l’ensemble de l’hexagone : il s’agira en effet d’un ensemble Haute qualité environnementale comme on peut en rencontrer en Grande-Bretagne ou dans les pays scandinaves, très avant-gardiste dans sa conception, et dans lequel tout sera mis en oeuvre pour préserver l’environnement, économiser l’énergie et offrir aux résidents une réelle qualité de vie.

Le cahier des charges a également imposé à l’équipe attributaire du terrain d’offrir aux futurs acquéreurs (livraison prévue : septembre 2008) des prix de vente calqués sur les prix du marché “neuf” habituellement pratiqués à Limoges.

Les Terrasses La Fayette, malgré leurs multiples atouts et innovations, ne seront pas un produit de luxe, d’autant que leurs nombreux équipements devraient permettre à leurs occupants de réaliser, au quotidien, des économies très substantielles.

Source magazine d’information municipal Vivre à Limoges N°45 sept oct 2006