Maison bioclimatique : implantation (2)

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 21 juin 2019


La forme idéale d'une maison bioclimatique est donc celle qui permet simultanément de perdre un minimum de chaleur et d'en gagner un maximum en hiver. C'est pourquoi, il est indispensable de composer avec les paramètres ensoleillement et compaticité et donc de réaliser une bonne implantation.

L'implantation et l'orientation d'une maison bioclimatique

bioclimatique
bioclimatique

bioclimatique
bioclimatique

La trajectoire solaire hivernale agit principalement sur la façade sud, tandis que, l'été, ce sont les façades est et ouest et les toitures qui bénéficient du rayonnement.

En général, la meilleure configuration est axée est/ouest avec une large façade au sud pour emmagasiner la chaleur l'hiver et les parois réceptrices en été (est, ouest, toit) réduites au maximum.

bioclimatique
bioclimatique
Importance de la compacité dans une maison bioclimatique

La forme de l'habitat va déterminer la surface des différentes parois extérieures. Quel que soit le matériau, plus sa surface est grande et plus importants seront les échanges thermiques (gain et perte).

Plus l'habitat sera compact, plus il gardera cette précieuse énergie l'hiver.

Un des principes de la maison bioclimatique est donc cette notion de compacité.

bioclimatique
bioclimatique