Maison paille : historique

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 12 juin 2019


L’architecture a toujours laissé place aux végétaux dans la construction. On pense, par exemple à la paille, à la terre, aux huttes en bois, aux cases, etc.

Aujourd'hui, il ne s'agit plus de construire des huttes, mais bien des maisons, pourquoi pas la paille ? N'oublions pas que la maison paille est une maison bois, puisque la paille n'est que l'isolant.

Première maison en paille : dès la fin du XIXe siècle, des agriculteurs du Nebraska possédaient les premières balloteuses mécaniques : la paille, plus en vrac, est rangée en blocs droits et légers. Etant donné que le Nebraska manque d’arbres, la paille est l’alternative idéale. Logiquement, ces paysans construisirent leurs villages avec.

Ce type de construction fait petit à petit son chemin en Amérique du Nord, jusqu'à s'effacer face au "progrès" du ciment et de l'acier, symbole de richesse.


Ce ne fût qu’en 1921, qu’en France, la première maison en paille fut construite. Ce mode de construction apparaissait comme idéal alors pour la reconstruction des fermes détruites lors de la Première Guerre (la maison Feuillette à Montargis). Une maison en paille fut également bâtie dans le Larzac pour lutter contre l'extension du camp militaire.
Depuis quelques années, avec l’enthousiasme grandissant que suscite l’écoconstruction, c’est le renouveau de la paille.

Voir le dossier construction maison paille