Peindre plafond

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 12 juin 2019


Peindre un plafond peut s'avérer très délicat; une bonne préparation préalable à la mise en oeuvre ainsi qu'un bon choix de la peinture seront garants d'un travail efficace et rapide.

source BHV

Quelle peinture choisir pour peindre un plafond ?

Le choix de la peinture est très important : peinture mate ou brillante ? Peinture vynilique ou acrylique (c'est-à-dire à base d'huile ou de résine ou à base d'eau) ? Etc...
Notre choix se portera sur de la peinture acrylique ou sur une peinture bio, notamment si votre plafond est dans une pièce à vivre...

Ces peintures ont en effet de nombreux avantages parmi lesquels :

  • l'absence d'odeur,
  • peu ou pas de COV,
  • un séchage rapide,
  • un nettoyage du matériel qui se fait à l'eau,
  • bref des peintures plus écologiques, dans l'air du temps, qui ont fait de nombreux progrès en matière de tenue dans le temps.
Avant de peindre le plafond, une petite préparation s'impose

La préparation de votre chantier avant de peindre le plafond est également un poste très important qu'il ne faut pas négliger pour éviter les déconvenues : on parle ici de préparation du support à peindre et préparation du matériel nécessaire à la réalisation de votre peinture.

Petit conseil : évitez aussi de peindre lorsqu'il fait très chaud, car votre peinture séchera encore plus vite et il sera difficile d'éviter les traces.

Vous aurez besoin avant tout de protéger votre sol et les meubles que vous n'aurez pas pu enlever de la pièce par des bâches plastiques ou autres chiffons..
  • protection également des murs verticaux avec du scotch de protection ;
  • une combinaison, des gants, un chapeau et une paire de lunettes vous protégeront également des projections de peinture qui peuvent être importantes même en faisant attention.


En ce qui concerne le matériel nécessaire à la mise en oeuvre, vous aurez besoin :

  • d'un escabeau,
  • d'un rouleau anti-gouttes avec manche télescopique, d
  • 'un pinceau plat et d'une brosse ronde à réchampir pour les angles,
  • d'un camion avec une grille pour essorer votre rouleau que vous accrocherez éventuellement avec un S à votre escabeau.
Rénovation plafond

Si votre plafond n'est pas neuf et qu'il présente des fissures importantes, il vous faudra les reboucher avec de l'enduit de rebouchage, puis de l'enduit de lissage après avoir poncé.
Avant de commencer, assurez-vous que votre plafond est dépoussiéré, propre, et sans fissure. La préparation du support peut se faire la veille surtout si ce dernier est abîmé et que vous avez besoin de reboucher les fissures ou de lessiver à grande eau pour enlever les tâches tenaces.
Dans le cas d'un plafond brut et poreux, il faudra préalablement passer une première couche d'impression (peinture très diluée) afin de le rendre moins poreux. Il n'est pas utile d'acheter un produit exprès pour couche d'impression, diluez simplement la peinture que vous aurez choisie.
Finalement lorsque tout est prêt, le support, le matériel, vous même, le chantier peut commencer ; assurez vous d'avoir assez de temps devant vous pour finir le travail le jour même et commencez à peindre le plafond en passes croisées, en faisant des carrés d'environ 1 m², une fois dans un sens et une fois dans l'autre, en vous éloignant des sources lumineuses ; n'oubliez pas les angles au fur et à mesure et à chaque fois que vous rechargez votre rouleau avec de la peinture, recommencez par une partie non peinte vers une partie peinte pour éviter toute surcharge et donc trace de peinture sur votre plafond.
Bon travail !!

Voir outil de calcul quantité peinture