Percer une porte

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 21 juin 2019


Un peu de pratique... Si vous devez percer un mur et poser une porte ou une fenêtre pour une menuiserie extérieure, il est presque sûr que ce sera dans un mur porteur.


Ce n'est pas un travail facile et sans risque, prenez le conseil d'un professionnel afin de ne pas vous mettre en danger; l'explication qui suit ne vaut qu'à titre d'information.

 

Percer une porte : ce qu'il ne faut pas faire !

 

Dans cette vieille demeure, le résident avait voulu poser une porte en percant un mur de refend (porteur) qui soutenait, à l'étage supérieur, une partie de la toiture. Le trou a été réalisé dans un mur de pierres à la masse, sans aucune sécurité; une fois le trou percé, il a disposé un étai qui ne porte pas la charge et le mur du premier étage au-dessus s'est fissuré, entraînant un mouvement léger d'affaissement d'une poutre. Un exemple à ne pas suivre !

 

 

Percer-une-porte-ce-qu-il-ne-faut-pas-faire
Percer-une-porte-ce-qu-il-ne-faut-pas-faire

 

Percer une porte : ce qu'il faut faire !

 

Voici ce qu'il aurait dû faire par exemple.. Tout d'abord consolider puis percer en etayant dans tous les cas. Sachant que le mieux est de le faire réaliser par un professionnel, surtout si vous n'êtes pas un bricoleur averti.

 

 

percer-une-porte-ce-qu-il-faut-faire
percer-une-porte-ce-qu-il-faut-faire

 

De plus, si l'ouverture que vous souhaitez réaliser est une ouverture de grande taille (une baie vitrée par exemple), nous vous déconseillons fortement de le faire par vous même car les calculs de portance et de section des poutres porteuses en fonction du matériau utilisé est un travail d'architecte qui ne s'improvise pas.