Prêts immobiliers

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 21 juin 2019


Les prêts immobiliers ont connu ces derniers mois des variations avec des records historiques à la baisse compte tenu de plusieurs facteurs : la BCE, qui a maintenu son taux directeur à son plus bas niveau historique de 0,75 % et de l'indice de référence pour les taux fixes (OAT), qui est passé sous la barre des 2 % au cours des dernières semaines. Bon moment pour emprunter ?

Cette baisse semble se confirmer en avril avec cependant des variations selon les régions. Les meilleurs taux actuels sur 20 ans sont de 3% et c'est l'ouest de la France qui est la moins chère, alors qu'en Rhône-Alpes, on obtiendra plutôt un taux à 3,40% sur 20 ans.

Prêts immobiliers
Prêts immobiliers
Cette baisse historique devrait perdurer cette année 2013, accompagnée d'une baisse des prix de l'immobilier, situation qui pourrait profiter aux acheteurs et redynamiser un peu les ventes dans l'ancien comme dans le neuf. La disparition du prêt à taux zéro plus (PTZ+), redéployé sur le neuf, a fait perdre aux banques les primo-accédants or le crédit immobilier est un enjeu de taille pour les banques qui du coup se livrent une guerre acharnée pour capter les «bons clients».

Il faut cependant noter que les banques deviennent de plus en plus exigeantes pour l'attribution de crédits et prêts immobiliers (apport personnel de 10 à 15% minimum de la valeur du bien acheté, seuil de revenu exigé, cdi, ancienneté dans l'entreprise, possession d'épargne, absence de découvert, possible plus-value du bien acheté...) et en particulier pour des projets d'autoconstruction, ce qui est navrant, quand on sait l'énergie et le courage qu'il faut pour faire sa propre construction.

Sachez également que tous les clients ne sont pas égaux face à une banque : les primo accédants des classes moyennes de moins de 40 ans sont les mieux traités en ce moment, avec des variations de taux pouvant aller jusqu'à 0,35% de moins que le client lambda. Derrière cette apparente bienveillance, la ferme volonté de récupérer de l'assurance maison, auto, santé, sécurité... pour plusieurs années.

Si le taux du prêt immobilier proposé est attractif, attention aux assurances et frais divers mais également aux options disponibles et négociables : pénalités de remboursement anticipé, modulation des échéances, assurance chômage...Vous pouvez également passer par un courtier en prêt qui négociera pour vous les meilleurs taux auprès des différents organismes.