Termites

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 21 juin 2019


Pour faire face à la gravité des nuisances occasionnées par les termites et mieux les prévenir, les pouvoirs publics ont adopté un dispositif législatif et réglementaire tendant à protéger les acquéreurs et propriétaires de bâtiments contre les termites et autres insectes à larves xylophages.

Le décret du 3 juillet 2000 et l'arrêté du 10 août 2000 en fixent les modalités d'application modifiées par l'arrêté du 27 juin 2006 relatif à l'application des articles R112-2 à R112-4 du code de la construction et de l'habitation.

Le texte prévoit l’interdiction d’un traitement antitermites par épandage de produits dans les sols avant la construction et exige la mise en place d’un dispositif de protection entre le sol et le bâtiment. Il concerne l’ensemble des communes de tous les départements pour lesquels un arrêté préfectoral est pris.

Termites
Termites
Termites


3 dispositifs sont possibles pour ce traitement antitermites :

  • par barrière physique,
  • par barrière physico-chimique,
  • par dispositif constructif contrôlable.


Son application est effective pour tous les permis de construire émis depuis le 1er novembre 2007, dans toutes les zones (en vert sur la carte) sous arrêté préfectoral.
En France les termites, insectes xylophages, occasionnent des dégâts importants dans les bâtiments par la fragilisation du système constructif. En effet les termites, insectes souterrains, accèdent aux matériaux cellulosiques en creusant les matériaux en dur et via les conduits (canalisations, vides sanitaires, gaines électriques, fissures ou jointements). L'activité des termites causent ainsi des dégâts importants dans la structure même des bâtiments.

À l'heure actuelle, on recense 48 départements infestés par les termites en métropole et 4 dans les Domaines d’Outre-Mer (DOM). Les principales régions concernées sont le Sud-ouest, les départements des côtes atlantique et méditerranéenne, les départements bordant les vallées du Rhône, de la Garonne et de la Loire, l'Ile-de-France.

Le Groupe Berkem propose des solutions de traitement préventives et curatives comme par exemple un dispositif de traitement physico-chimique antitermites Termifilm® UV+.


Le dispositif, constitué notamment par un film en polyéthylène haute résistance imprégné de termicide, est appliqué sur le terrain, avant construction, pour créer une barrière physico-chimique. Il isole la totalité de la construction, les fondations et/ou les dalles du sol des termites.


UN PROCÉDÉ BREVETÉ, EFFICACE ET RESPECTUEUX DE L’ENVIRONNEMENT


Adapté à la maison individuelle, le dispositif antitermites Termifilm® UV+ est également adapté pour les Maisons à Ossatures Bois (MOB) et les projets d’extensions.

Traitement termites SAIN

Le procédé de fabrication breveté du Termifilm® UV+ est issu d’une technologie
innovante qui consiste à greffer une molécule termicide (perméthrine) directement
dans le polyéthylène. Ce procédé spécifique, impliquant le termicide et le polymère, rend le film non délavable. Il n’y a aucun risque de pollution liée à la diffusion de la matière active insecticide (anti termite) dans les sols, les eaux de surface et les nappes phréatiques.


Termifilm® UV+ est parfaitement adapté aux constructions H.Q.E. (Haute Qualité
Environnementale).

Traitement termite FIABLE ET GARANTI

L’ensemble du dispositif Termifilm® UV+ est certifié CTB P+ par le FCBA (institut
technologique Forêt Cellulose Bois Ameublement) dans le cadre des traitements
préventifs contre les termites.

Cette certification atteste l’efficacité du produit et sa sûreté sur les plans de la santé humaine et des impacts environnementaux.
Le traitement du Termifilm® UV+ bénéficie d’une garantie décennale sur la durée
d’efficacité.


Taux de mortalité des termites : 100 % à 24 h après contact de quelques mn
Réseau de distribution : Négoces en matériaux (Gros œuvre)