Terrain : qualité géologique

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 12 juin 2019


Outre ses qualités géographiques, votre terrain constructible doit avoir des qualités géologiques. Pour les connaître, qui doit-on consulter ?

Terrain : avant de construire, il est possible de déterminer la résistance technique du sous-sol

La nature des fondations, véritable socle de votre maison, est très étroitement liée à la nature du terrain et à sa capacité de portance, à la région de construction, au type de construction. Si vous êtes acquéreur d’un terrain isolé dont la nature vous semble peu sûre de par l’histoire de la région (mines,carrières etc.) ou de par l’implantation (pente marquée, cuvette…), une étude sera raisonnable. Dans tous les cas, un essai à la plaque peut se révéler essentiel, réalisé par le constructeur, le géologue ou une société spécialisée, il détermine la résistance technique du sous-sol.
De nombreuses malfaçons concernant les maisons individuelles sont dues au sol. Si vous voulez avoir un avis totalement fiable consultez un géologue.

Faire appel à un géologue pour connaître les qualités géologiques d'un terrain

- Enquête géologique et géomorphologique.
- Réalise des sondages si nécessaire jusqu’à 7 m, caractéristiques géotechniques (niveau porteur, taux de travail du sol, risques de tassements, etc...).
- Son étude faite, il vous livre des recommandations sur le type de fondations nécessaires à votre construction
- Garantit par responsabilité décennale ce qui relève de sa compétence.


Attention aux frais supplémentaires pour les fondations

Le contrat de construction de maison individuelle vous donne un tarif comprenant les fondations. Souvent malheureusement le constructeur n’a mené qu’une étude superficielle du terrain. Il arrive que, lors du chantier, il découvre que le terrain nécessite des fondations spéciales. Que se passe-t-il ? Soit le constructeur prend à sa charge le surcoût et risque d’économiser sur un autre poste, soit, il demande une rallonge, ce qui devient vite problématique. La solution idéale est de demander au départ une étude approfondie.

Terrain : prendre en compte sa morphologie
Votre terrain a un relief naturel que vous devrez prendre en compte ; moins vous le modifierez, moins vous risquerez de commettre des erreurs entraînant des risques d'instabilité. Un remblai mal compacté, ou mal réparti sur une pente, un écoulement naturel de l'eau modifié, un appui des fondations sur un terrain non homogène peuvent être la cause de désordres irrémédiables!
Terrain constructible : risques
  • terrain plat : vérifier l'homogénéité du terrain, sa résistance naturelle
  • terrain en cuvette : attention aux rétentions d'eau et donc inondation
  • terrain pente : soit vous adaptez votre habitation en conservant la pente avec la partie avant sur pilotis, soit vous ramenez du remblai (risque de glissement de terrain), soit vous faites un décaissement ; attention à ce que votre maison ne devienne pas un barrage pour l'eau.