Toit en chaume

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 21 juin 2019


La toiture chaume, de nombreux avantages

Le toit en chaume n'a rien de folklorique : il est durable, écologique, et concourt à garder une esthétique et un confort. Mais c'est également un savoir-faire qui s'est perdu, mais peut-être plus pour longtemps !

chaume
chaume
Les avantages d'un toit en chaume

Le toit chaume a bien des atouts dans sa manche : il fait d'un seul coup office d'étanchéité et d'isolation. Avec ses quelques 30 à 40 cm d'épaisseur, voila un produit naturel efficace.

Le risque d'incendie est minime puisqu'il existe un traitement anti feu.

Même si le coût de pose d'un toit en chaume est plus onéreux que la tuile, par exemple, sa durée de vie et sa polyvalence en font un produit en devenir.

On peut sans éxagérer donner une vie de 40 ans pour un toit entretenu et traité régulièrement contre les mousses (tous les 3 ans).

La couverture chaume est le terme générique pour qualifier les toitures réalisées en matière végétale : paille de blé, genêts, roseaux, bruyère, jonc. En Camargue on trouve de grandes quantités de joncs et de roseaux.

Le roseau fait partie de la famille des graminées (le roseau est nommé phragmites australis) ; plante aquatique, il doit avoir la racine dans l'eau.

La toiture en chaume doit avoir au moins 35° d’inclinaison pour être couvert de chaume, ceci afin d’assurer un bon écoulement des eaux de pluie et des chutes de neige et la charpente peut être « légère », car le chaume pèse environ 30 kg/m2.

Mise en oeuvre d'un toit en chaume

La réalisation d'un toit chaume se fait en plusieurs étapes :

pose chaume
pose chaume

pose chaume
pose chaume


pose chaume
pose chaume

pose chaume
pose chaume