Isolation acoustique fenêtres

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 12 juin 2019


En termes de performance acoustique de vos fenêtres et porte-fenêtres (parties les plus vulnérables aux bruits extérieurs de la façade), sachez qu'il existe deux certifications majeures qui vous garantiront des produits de qualité et une bonne isolation à la fois acoustique et thermique ...

Le label Acotherm est attribué aux menuiseries vitrées en usine, qu'elles soient en bois, en pvc ou en alu et il est accompagné d'un indice d'affaiblissement acoustique qui va de AC1 à AC4 (le meilleur).

La certification Cekal quant à elle définit 6 classes de performance acoustique pour les vitrages isolants, feuilletés ou trempés : de AR1 (isolation courante avec une valeur R – indice dB – supérieure à 25 dB) à AR6 (isolation renforcée avec R supérieur à 37 dB).


Isolation acoustique des fenêtres dans le cas d'une rénovation

Un diagnostic, réalisé par un professionnel acousticien, vous aidera à choisir la meilleure solution pour supprimer les passages d'air et améliorer l'isolation acoustique de vos fenêtres.

Il déterminera :

  • s'il y a lieu de conserver ou non les ouvrants,
  • vous guidera dans le choix de vitrages acoustiques,
  • la pose de menuiseries neuves avec vitrages acoustiques,
  • ou la pose de double fenêtres : solution la plus onéreuse mais la plus efficace en terme de performance acoustique et thermique, solution qui peut être choisie également pour un aspect esthétique ou dans le cas d'un lieu classé...

Si vous ne souhaitez pas changer les vitrages, soignez l'étanchéité en réalisant vous même ou faisant réaliser (pose délicate des joints à lèvre métallique) des joints de calfeutrement avec de la mousse de polyuréthane élastique, du mastic, de la résine durcissable ou, selon l'importance du vide à combler, un isolant lourd et du mortier qui s'adaptent à tous les supports et qui calfeutreront vos menuiseries contre l'air, l'eau et le bruit.

Si vous décidez de changer vos fenêtres, il n'est toutefois peut être pas utile de prendre le meilleur en terme d'efficacité acoustique et thermique pour vos menuiseries et donc d'augmenter votre budget de façon conséquente si la qualité des murs porteurs n'est pas aux normes.

Les performances acoustiques et thermiques d'une construction, qu'elle soit neuve ou ancienne, se calculent sur la globalité et il n'y a aucun intérêt à avoir des fenêtres de compétition si le reste ne suit pas.

Isolation acoustique des fenêtres dans le cas d'une construction neuve

Ce qui est important en matière de performance acoustique, c'est :

  • L'épaisseur des vitres : un simple vitrage, de bonne épaisseur (min 10 mm), peut suffire dans le cas de bruits à basses fréquences (trafic urbain, avions...).

  • La différence d'épaisseur des vitrages : si vous optez pour du double vitrage, pour une bonne isolation acoustique, les deux vitres doivent en effet être d'épaisseur différente ; un simple double vitrage classique (4-6-4) n'est en effet pas suffisant ; pour une bonne isolation acoustique, une des vitres devra au minimum mesurer 8 ou 10 mm (10-12-8).

  • Les films spéciaux qui sont ajoutés aux vitrages : performance du vitrage feuilleté acoustique (PVB amélioré) en deux couches par rapport au verre feuilleté simple qui n'est pas performant contre les basses fréquences ou du vitrage avec gel acoustique ; pour une efficacité optimale en terme de performance acoustique, il convient de choisir un double vitrage feuilleté avec PVB amélioré : 6-15-44.2 PVB(A) = 6 mm – lame d'air 15 mm – 4 mm – 2 couches PVB amélioré 038 – 4 mm .

  • La largeur de la lame d'air : plus elle est importante, meilleure est la l'isolation et donc la performance acoustique ; cette largeur doit être au minimum de 12 mm.

L'étanchéité des parties ouvrantes (surtout en ce qui concerne les hautes fréquences) : les menuiseries en aluminium ont la faculté, grâce à leur rigidité et à leurs profils larges à triple frappe renforcés par des profils métalliques, de pouvoir supporter des vitrages très épais et lourds permettant ainsi une très bonne étanchéité vis à vis de l'air et donc une très bonne isolation acoustique avec des indices d'affaiblissement acoustique pouvant aller jusqu'à 45 dB, performances équivalentes au bois lorsqu'il a une une section suffisante (75 mm au minimum) lui permettant de supporter le poids des vitrages sans se déformer. Les fenêtres et porte-fenêtres coulissantes n'ont pas des indices d'affaiblissement élevés et ne sont donc pas recommandées pour une isolation acoustique maximale.


VIR ou Vitrage à Isolation Renforcée : renforcement en termes de performances acoustiques et thermiques, de sécurité et parfois de protection contre les incendies;


Importance des volets : s'ils sont éloignés des vitres, pleins et étanches.


Une bonne isolation acoustique au niveau des fenêtres dépend de plusieurs facteurs

Une bonne isolation acoustique dépend de l'importance accordée non seulement :

au choix d'un vitrage plutôt qu'à un autre,
mais également à l'étanchéité entre la partie vitrée et le châssis : choisir un mastic résistant en termes de chocs thermiques et d'uv,
l'étanchéité entre le dormant et l'ouvrant : choix des joints souples important,
et enfin l'étanchéité entre le châssis et la maçonnerie : isolant souple élastique pour combler les vides et fermeture étanche avec des joints en silicone...

En ce qui concerne le choix des menuiseries, les fabricants ont fait d'énormes progrès et l'aluminium présente aujourd'hui des qualités équivalentes au bois avec un taux de dilatation minime et une bonne robustesse lui permettant de supporter des vitres très lourdes ; particulierement adapté pour grandes baies vitrées ou les grandes fenêtres, il n'a pas besoin d'être rénové régulièrement.