Isoler, inertie et confort

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 21 juin 2019


Grâce à l'inertie, obtenez à la fois un bon confort d’été et d'hiver, deux éléments trop longtemps négligés dans nos maisons. Le monde du bâtiment s’est longtemps désintéressé du confort d’été, laissant cet aspect aux équipementiers spécialisés. Isoler oui mais pas seulement..

La pub essaie de nous convaincre que la solution passe par la climatisation. Mais climatiser revient à appliquer une solution matérielle coûteuse à un problème que l'on pourrait éviter. Des alternatives de type puits canadien existent mais ce ne sont pas les seules... Connaissez-vous par exemple le principe du MUR MANTEAU où isoler et inertie vont de pair ?

Sous l’impulsion de la RT 2012, la situation évolue. Minimisation de l’impact environnemental des habitations et de leur confort – en particulier sur le plan des consommations énergétiques et de l’émission de gaz à effet de serre.

Rappelons-nous que le confort d’été ne doit rien aux technologies récentes : les maisons anciennes aux murs épais et les églises de pierre conservent déjà une fraîcheur très appréciable au plus fort de l’été. Cette capacité, ces bâtiments la doivent entièrement à la qualité de leur enveloppe. Le Mur Manteau, comme nous le nommerons, joue en effet un rôle crucial dans l'inertie thermique du bâtiment et dans le "bien isoler".

Le principe de l'inertie thermique

Un bâtiment construit « à l’ancienne » absorbe, par son inertie (masse et épaisseur des murs), la chaleur diurne et la stocke d'autant plus longtemps que son inertie est grande... Ceci évite un échauffement excessif du volume habitable dans la journée ; en soirée et la nuit, lorsque la température a baissé, il suffit de ventiler le local pour évacuer la chaleur accumulée dans les murs.

En profitant de la fraîcheur nocturne pour rafraîchir le volume habitable par une ventilation appropriée, on obtient en outre un effet d’inertie séquentielle qui amortit les apports de chaleur sur une succession de plusieurs jours, même si le temps chaud perdure.

En construction maison, le principe du Mur Manteau sera d'opter pour une Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE). Isoler en améliorant l'inertie.

isoler- mur manteau
isoler- mur manteau

Comprendre l'inertie thermique

Comprendre les paramètres déterminants de l’inertie thermique :

On considère la masse totale des parois (planchers, murs, cloisons, plafonds) en contact avec le local considéré, ramenée à la surface habitable. Le chiffre ainsi obtenu représente la Surface Lourde Equivalente ou SLE.

(NB : une paroi n'est en contact avec le local que si elle n’est pas séparée de celui-ci par une couche trop isolante – lame d’air ou couche résiliente de plusieurs millimètres).

Le principe du Mur Manteau sera de rajouter aux masses déjà actives dans votre maison toute la masse des murs extérieurs recevant le manteau (puisque l'isolant est posé à l'extérieur) : en effet, cette masse reste en contact avec l’air intérieur – à l’inverse de l’Isolation Thermique par l’Intérieur (ITI), qui désolidarise du volume habitable la masse des murs extérieurs (puisque cette masse est derrière l'isolant).

Exemple concret : isoler et inertie

Ainsi, dans une pièce de 16 m² (4 x 4 m) dont les murs extérieurs sont en béton plein de granulats courants ou en parpaing plein de 15 cm d’épaisseur, chaque m² de mur va contribuer à la SLE à hauteur de la masse du béton, soit ± 375 kg. Dans une telle pièce, le mur extérieur représente typiquement 7,3 m² (10 m² moins la baie qui représente 1/6e de la surface habitable) ; il en résulte un apport de 170 kg/m² de surface habitable.

L’apport d’un mur en parpaings creux est moindre, mais atteint néanmoins 85 kg/m², celui d’un mur en briques creuses se montant à 50 kg/m².

La contribution du Mur Manteau à l’inertie thermique globale du bâti sera particulièrement efficace en maison individuelle, car la part des murs y est forte par rapport à celle des planchers. Sa contribution sera moindre – tout en restant intéressante – dans un bâtiment collectif.

Le Mur Manteau protège également le bâti du rayonnement solaire direct, et minimise ainsi l’échauffement des murs (isoler). Cela permet de faire l’économie de la masse supplémentaire requise autrefois pour absorber, sur des murs directement exposés au rayonnement, les apports de chaleur par l’extérieur.

Si les maîtres d’œuvre sont prêts à dimensionner les parois extérieures en fonction du climat de la région considérée – et à leur adjoindre une Isolation Thermique par l’Extérieur sur le principe du Mur Manteau – on retrouvera dans un ouvrage moderne, sans artifices techniques ni coûts de fonctionnement, la fraîcheur des maisons d’antan, y compris en climat méditerranéen et au plus fort de l’été !

Les membres du groupement www.groupement-mur-manteau.com

Fabricants de systèmes sous enduits : Allios, Daw France, ONIP, PPG AC France, ParexLanko, PRB S.A., St Gobain Weber, Sto, Tollens, VPI, Zolpan.Bardages, vêtures et vêtages : Carea, Fundermax France, James hardie, Trespa France, Vetisol, Wienerberger.Fabricants d'accessoires : Ejot France, Etanco, Ferrari S.A., Fixinox Service, Protektor, Schöck France, Spit.Fabricants de panneaux isolants : Isobox, Knauf, Knauf Insulation, Rockwool, St Gobain Isover.