Réussir son jardin

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 04 juillet 2019


Réussir son jardin - iStock.com-terra24

Que l’espace dédié à votre extérieur soit important ou non, le jardin peut remplir de multiples fonctions.

Tour à tour lieu agréable de verdure, prolongement de votre maison et de votre salle à manger l’été, potager, verger, etc., toutes les richesses peuvent s’exprimer dans un jardin selon vos goûts et votre budget.

Que vous décidiez d’en faire un lieu utilitaire, un espace dédié aux jeux ou à la détente, ou simplement un endroit où il fait bon vivre et se reposer, la réussite de votre jardin, si vous décidez de le réaliser vous-même par souci d’économie ou tout simplement parce que vous en éprouvez l’envie, requiert, afin de marier harmonieusement esthétique et nécessités pratiques :

  • un plan de départ,
  • une bonne connaissance des plantes,
  • des techniques et un savoir-faire que vous pourrez trouver dans les nombreuses parutions existantes, tant le jardin et le jardinage sont à la mode aujourd’hui.

Réussir son jardin : l'importance de l'emplacement

 

L’étude du terrain à ce stade est essentielle, sachant qu’un jardin s’adapte à toutes les formes de terrain et à toutes les surfaces.

 

Outre les achats de graines, bulbes, plantes, arbustes ou arbres, le recours à des éléments décoratifs (pièces d’eau, pergolas, mobilier de jardin, éclairage, etc.) est essentiel à la réussite d’un beau jardin.

 

Réussir son jardin
Réussir son jardin

Les français, hommes, femmes, jeunes, retraités, familles, sont de plus en plus nombreux à cultiver la passion du jardinage.

Si certains, par manque de patience, achètent des arbustes prêts à produire des fruits ou des légumes à un stade déjà avancé et utilisent des techniques de plus en plus élaborées (ex l'arrosage automatique, ...), d'autres, au contraire, sortent des sentiers battus et se découvrent une véritable passion pour les légumes rares, pour certaines variétés de légumes, délaissant la facilité et les plants à gros rendements pour vivre à fond leur passion du jardinage, soucieux de manger de bons produits et de se rapprocher de la vie d'antan.

Pour réussir un jardin, il faut avoir les bons outils

 

Quoi qu'il en soit, tout jardinier qui se respecte, doit d'abord avoir de bons outils (en plus de la brouette, des bottes ou sabots plastiques et du tablier) :

une bêche et une pioche pour retourner la terre et la préparer aux futures plantations,
une griffe vous sera utile juste avant les semis,
un semoir rotatif qui permet aux graines de s'écouler régulièrement,
un plantoir ou un transplantoir,
un cordeau afin de délimiter vos plates-bandes,
un râteau,
un pulvérisateur, etc.

 

 

Si vous possédez un grand jardin, un motoculteur vous sera d'un grand secours.

 

Enfin sachez qu'il existe toutes sortes d'outils ergonomiques, tout à fait adaptés au mal de dos comme la fourche-bêche rotative.

Réussir son jardin : qualité de la terre

 

La réussite d'un jardin potager dépend étroitement de la qualité de sa terre.

 

Il peut être utile de la faire analyser par un laboratoire spécialisé; vous pouvez également le faire vous même, il existe en effet des kits prêts à l'emploi qui vous guideront dans la démarche à suivre. Vous obtiendrez alors le pH de votre sol, c'est-à-dire son degré d'acidité ou d'alcalinité, ainsi que des informations sur le pourcentage d'azote, de phosphore et de potasse.

Une trop forte acidité peut être améliorée grâce à l'ajout de chaux et des apports de fumier ou de terreau (humus).

Réussir son jardin grâce à des amendements organiques et minéraux

 

Il est nécessaire d'utiliser à la fois :

les engrais organiques (déchets animaux et végétaux) qui enrichissent la terre en micro organismes et la rendent plus facile à manipuler
et des engrais minéraux (qui contiennent de l'azote, du phosphore et du potasse).

 

 

Il existe de nombreux fertilisants compostés dans le commerce, mais, si vous avez le temps et l'envie, il est tout à fait possible de faire son propre compost.

 

Les engrais organiques du jardin ..

  • Fumier (cheval, mouton, âne, vache), tourbe, écorces de pin : enfouir au bêchage, de préférence à l'automne.
  • Si vous ne trouvez pas de fumier frais, vous pouvez l'acheter en granulés ou en poudre.
  • Compost ménager : fumier que vous pouvez préparer vous même (déchets de tonte, épluchures légumes, fruits, feuilles mortes, vieux papiers hachés, copeaux de bois, marc de café, aiguilles de conifères, etc...). Principe : creuser un trancher dans un coin du jardin d'environ 40 cm ; disposer un première couche de débris végétaux grossiers puis environ 20 cm de déchets, puis environ 5 cm de terre et ainsi de suite jusqu'à une hauteur d'environ 1 mètre. Vous achèterez un silo à compost dans le commerce. Sachez qu'il faut attendre au minimum un an avant que votre compost soit opérationnel
  • Cendres
  • L'or brun : terreau à base de différents fumiers (80%) et 20% d'algues marines.
  • Les engrais verts (luzerne, lupin, trèfle blanc, seigle, avoine, etc...) : ils améliorent la structure du sol grâce à leurs racines; à planter en fin d'été, dès qu'un espace se libère; fauchez avant la montée en graines, laissez sécher quelques jours et incorporez régulièrement à la terre.


Les engrais minéraux se composent de :

  • Azote : il favorise le départ et la croissance des plantations et fait reverdir le feuillage.
  • Phosphore : il stimule la croissance avec le développement des racines.
  • Potasse : il améliore le goût des légumes.
  • Ainsi, sur l'étiquette du produit, vous trouverez 3 chiffres correspondant à la teneur de ces trois minéraux et, généralement, à quels légumes ils sont destinés (ex : pour les légumes-feuilles - poireaux, épinards, ... - 10-10-10)

Finalement, le compost permet une fertilité progressive pour tous les légumes. Respectez les doses prescrites ; arrosez copieusement avant de fertiliser afin d'éviter de brûler les racines ; évitez l'azote sur les jeunes semis.

En espérant que ces conseils vous serviront à réussir votre jardin...