Revêtements muraux

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 12 juin 2019


Maison construction. Conseils revêtements muraux : enduit mural, papier peint, lambris. Choisissez votre revêtement mural.

Dans cette rubrique, nous parlerons de tous les revêtements muraux standards que l'on trouve dans le commerce et qui s'appliquent sur les murs intérieurs. Selon les modes on affectionne plus ou moins tel ou tel revêtement, le papier peint qui fut en perte de vitesse un temps revient avec des audaces et des matières surprenantes, le carrelage mural est très prisé tout comme les enduits à la chaux sains, qui succèdent aux enduits cirés souvent pas très écologiques. Ce qui est sur c'est que certains revêtements sont très polyvalents alors que d'autres ne supportent pas l'humidité ou le fort ensoleillement, à vous de faire votre choix, ci-dessous.

On pourrait parler de revêtements esthétiques et de revêtements techniques mais, les uns se confondant souvent avec les autres, on se contentera de présenter les grandes familles, les produits phares, les composant et leurs caractéristiques.

Voyons, plus en détails, les différents revêtements, leurs caractéristiques et quelques infos historiques.

On connait bien sûr les peintures (qui font l'objet d'un chapitre à part), la tapisserie, les enduits décoratifs, le bois, le textile, le pvc, mais tout peut devenir revêtement mural pour peu qu'on soit créatif ... Des journaux anciens, des combinaisons de plusieurs produits, des matériaux anciens, de la chaux, du béton ciré, des végétaux, de la pierre ou des pierres de parement, etc.

Le revêtement sert le plus souvent de finition et de décoration. A vous de chiner, de consulter des ouvrages de décoration, de réfléchir à ce que vous souhaitez avoir comme ambiance, puis, une fois les matériaux réunis et quelques conseils de pose glanés ci et là, passez à l'attaque !

Revêtement mural : la tapisserie ou plus exactement les papiers peints

Le papier peint est apparu au 16ème siècle ; il était destiné aux bourgeois mais la réalisation, très artisanale, ne permettait que la réalisation de petits formats (50x60) et souvent monochromes ; plus tard, des papiers, enduits de colle et de laine de mouton hachée et colorée, donneront des sortes de tapisserie des " pauvres ", d'où le nom papier de tapisserie qui deviendra par la suite, tapisserie. L'industralisation des procédés de fabrication ne verra le jour qu'au milieu du 19ème siècle.

Dans les années 60, le papier peint est un produit très répandu dans toutes les couches de la population; le 1er choc pétrolier le fera décliner jusqu'aux années 90 où de nouveaux procédés d'encre en relief le remettront au goût des consommateurs.

photos www.4murs.com

Les grandes familles de papiers peints

Papier peint traditionnel : artisanal, il est d'une qualité incomparable mais son prix demande de le poser sur des murs parfaitement préparés.


Les vinyles : résistants et lavables, il sont les plus nombreux et forment une gamme impressionnante tant au niveau des motifs que des couleurs ou que des aspects ; on peut classifier en vinyle mince et épais, avec ou sans relief.


Le papier sur intissé : on dispose sur un support vinyle des fibres textiles en plusieurs couches; on définit sa qualité par le grammage.

Les papiers cellulose
Les papiers en écorce

Lors de l'achat d'un papier peint, il est important de savoir si il provient bien du même lot pour éviter tout problème d'homogénéité des coloris.

Les largeurs vont jusqu'à 1m30 et les prix, selon le choix des papiers, de 1 à 15 !

Voir outil Calcul quantité papier peint

Revêtements muraux : les enduits décoratifs

Les enduits décoratifs sont aussi anciens que la maîtrise de la pierre ; en effet, depuis le néolithique, la chaux était employée et décorée mais ce sont les romains qui, les premiers, firent dans les maisons des enduits que l'on peut réellement qualifier ainsi.

Depuis, les grandes familles d'enduits sont les stucs, les enduits à base de cellulose et les enduits plastiques.

• Le stuc : stuc minéral à base de chaux, il assure une brillance suivant le travail effectué; écologique et naturel, il peut être appliqué de nombreuses façons et peut donc donner des aspects variés.


• L'enduit papier : naturel et écologique, il est décollable; on peut le finir peint ou ciré.


• Les enduits plastiques : lessivables, ils sont résistants mais difficilement décollables.

Revêtements muraux : les textiles

Si on exclue le papier peint textile, le textile peut servir à habiller les murs. Il est alors tendu sur des cadres bois ou alu ; il faut faire attention d'utiliser des textiles classés au feu. L'avantage du textile tendu est, outre son coté esthétique, de pouvoir masquer des murs irréguliers ou détériorés.

Revêtements muraux : le bois

Le lambris : Il existe de nombreux types de lambris qui ont, heureusemen, redonné un coup de jeune à la sempiternelle frisette que l'on a vu fleurir pendant 30 ans ! Des lambris fins ou larges (de 7cm à plus de 20cm de large), bruts ou poncés, à peindre ou préteintés. Les profils également varient : mouchette, double mouchette, grain d'orge, élégie, élégie droite ou jointive, etc.

La planche : On peut habiller ses murs avec de la planche brute ou rabotée, posée verticale ou horizontale ; attention cependant à poser du bois bien sec pour éviter le retrait qui laisserait apparaître des joints disgracieux.

Revêtements muraux : le PVC

Le PVC permet d'habiller des pièces humides sous deux formes, en surface tendue ou en lambris plastiques. Posés collés ou vissés selon les produits ils offrent une bonne étanchéité mais restent du PVC, produit à notre avis bien mieux à l'extérieur de la maison que dedans.

Revêtements muraux : le plâtre

Traditionnellement, c'est le plus utilisé des revêtements murs; autrefois, il venait recouvrir les pierres, les briques et restait nu ou recouvert ou même peint.

Le béton mural

Après avoir été un produit à l'image très négative, le béton ciré mural devient aujourd'hui très tendance. C'est un enduit à base de ciments spéciaux, appliqué sur une couche de 2 à 3 mm d'épaisseur. Il donne un aspect uni à une pièce, du sol au plafond. L'enduit est teinté dans la masse.
Après séchage, on le ponce pour donner à la surface un aspect irrégulier et naturel de pierre ; cet aspect peut être travaillé façon ardoise, essuyé ou autre. L'enduit est ensuite huilé et ciré.

Revêtements muraux : la pierre

Si le mur est en pierre massive et que vous souhaitez garder les pierres apparentes à l'intérieur, il faudra sûrement prévoir une isolation du mur par l'extérieur.

Si vous souhaitez réaliser un doublage pierre sur un mur, préférez en intérieur, des pierres de parements en pierre naturelle ou en pierre reconstituée.

Revêtements muraux : les parements

Les procédés de parement pour les murs intérieurs sont de divers types : les pierres naturelles, les pierres reconstituées, les moulages imitation (brique, bois, etc) ; tous se collent sur un support sain et dépoussiéré et vous permettent de donner à des murs basiques un aspect plus authentique et plus cossu. De nombreuses marques se sont lancées sur ce marché compte tenu de l'engouement des consommateurs. Certains produits sont bluffants et, hors contexte, il est difficile de savoir que ce ne sont que des répliques !


Revêtements muraux : le carrelage

Le carrelage mural, utilisé depuis l'antiquité, permet, pour les pièces techniques, d'assurer une étanchéité et un fini très facilement nettoyable.

Panneau mural en liège

Le liège est un matériau noble et naturel qui assure un confort acoustique et une légère amélioration thermique ; son aspect ne plaît pas forcément à l'état brut, il est donc possible de le peindre, de le tapisser, de l'enduire.

On peut mentionner également tous ces autres produits

Revêtement mural en rafia
Revêtement mural en jute
Revêtement mural en papier tissé
Revêtement mural en toile de ramie
Revêtement mural en soie
Revêtement mural en lin
Panneau mural en bambou
Panneau laqué
Revêtement mural en métal