Assainissement maison

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 12 juin 2019


Assainissement maison : pensez à comparer.... Assainissement collectif, assainissement individuel, micro ou mini-stations d'épuration, champ d'épandage, tout à l'égout, eaux usées, eaux chargées, eaux pluviales....

En fonction de votre lieu d'habitation, certaines solutions d'assainissement seront bien plus avantageuses pour vous financièrement parlant. N'oubliez pas, lors de l'achat d'un terrain, que l'assainissement peut être entièrement ou partiellement à votre charge et que ce poste est coûteux. La réglementation est contraignante surtout si vous ne dépendez pas d'un réseau assainissement collectif.

L’assainissement non collectif (ANC) correspond aux installations individuelles de traitement des eaux domestiques.

Il concerne les habitations qui ne sont pas desservies par un réseau public de collecte des eaux usées et qui doivent en conséquence traiter elles-mêmes leurs eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel. Les eaux usées traitées = les eaux vannes (eaux des toilettes) et les eaux grises (lavabos, cuisine, lave-linge, douche...).

Les installations d’Assainissement Non Collectif doivent permettre le traitement commun de l’ensemble de ces eaux usées qui contiennent :

  • des micro-organismes potentiellement pathogènes,
  • des matières organiques,
  • de la matière azotée, phosphorée ou en suspension ...

Ces eaux usées, polluées, peuvent être à l’origine de nuisances, de pollution ou de contamination.

Pour faire ce traitement plusieurs choix, mais attention à ce que le système choisi soit bien validé par la DDE ou la DDASS, micro station épuration, phyto épuration, fosse toutes eaux...