Habitation : que faire en cas de tempête ?

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 25 juin 2019


Habitation : que faire en cas de tempête ?

Aucune région de France n’est à l’abri de subir des vents violents, voire des tempêtes. Comment réagir en cas de tempête ? Comment protéger son logement ? Comment réparer les dégâts ? En fonction des prévisions météo, il est important d’être préventif en protégeant votre habitation par des gestes simples. Si malheureusement votre maison a tout de même été endommagée, c’est généralement la toiture, la couverture ou encore les fenêtres qui ont des risques d’être touchées. Pour vous aider à faire face à cette situation, découvrez tous nos conseils pour réagir en cas de vents violents.

Comment être préventif ?

Eh oui, ce n’est pas une fois la tempête passée qu’il faut se rendre compte que quelques gestes simples auraient pu limiter les dégâts sur votre habitation. Que la météo annonce des vents violents ou une véritable tempête, il est toujours nécessaire d’être prévoyant en sécurisant votre logement, surtout si vous vivez en maison. Pour commencer, il est possible de réduire la vulnérabilité de votre habitation.

Les arbres, plus particulièrement les branches, peuvent se briser facilement avec un vent important et venir endommager votre toiture, les matériaux de votre couverture ou encore vos gouttières. Pensez à les élaguer régulièrement afin de limiter leur prise au vent et supprimez les arbres trop près de votre habitation.

Il est également utile d’effectuer certaines vérifications sur le toit étant en contact direct avec les intempéries. Peu importe si votre couverture a été réalisée avec des tuiles, des carreaux d’ardoise ou de la tôle, assurez-vous que les matériaux soient fixés pour éviter qu’ils soient emportés par le vent. De même, vérifiez régulièrement les fixations de vos gouttières et resserrez-les en cas de besoin. Les antennes et paraboles ont une prise au vent importante, elles doivent être installées et fixées sur un support prévu à cet effet et non accrochées à votre cheminée, par exemple.

Quant aux accessoires de jardin comme les tonnelles et pergolas, ils doivent être solidement accrochés. Pour tout ce qui est pots de fleurs, meubles de jardin ou accessoires déco, tout doit être rentré dans votre garage au risque qu’ils viennent briser vos vitres.

Que faire durant une tempête ?

 

Lorsque la tempête débute ne pensez à rien d’autre que de vous barricader chez vous. Fermez toutes les portes et les volets et restez enfermé tout en restant éloigné des ouvertures. Les sorties en extérieur sont à éviter à tout prix pour ne pas recevoir de projectiles qui viendraient vous blesser.

 

Lors d’une forte tempête, vous pouvez aussi renforcer par l’extérieur les ouvertures de votre logement pouvant être protégées avec des panneaux de contreplaqué ou des planches de bois, par exemple. Cela permet de sécuriser vos vitres et éviter les éclats de verre causés par tout objet volant. Si vous avez une véranda, il n’est pas facile de la protéger entièrement avec des panneaux. Bâchez-la bien hermétiquement pour limiter le choc des objets sur les vitres. Quant à votre cheminée, éteignez votre feu et bouchez le foyer pour éviter tout risque d’étincelles.

Du côté de l'électricité, coupez le courant électrique et débranchez vos appareils multimédias (ordinateur, box TV, télé…). Les pannes de courant à répétition sont à prévoir en cas de tempête, les batteries de vos appareils peuvent donc surchauffer et griller. Très souvent, un vent conséquent est accompagné de pluie et, en fonction des saisons, d’orage. Les infiltrations d’eau sont donc dangereuses pour vos appareils électriques, elles peuvent les endommager de manière irréversible. C’est aussi un risque d’incendie puisque l’eau au contact de l’électricité peut provoquer des étincelles. De même, l’orage est bien évidemment à redouter puisque la foudre crée des surtensions au niveau des objets électroniques pouvant entraîner des étincelles.

À noter : n’encombrez pas les lignes téléphoniques sans aucune raison valable. En cas d’intempéries, les secours doivent pouvoir être joignables facilement pour réagir au plus vite en cas d’accident.

Comment évaluer et réparer les dégâts ?

 

Bien qu’on essaye de les protéger, les habitations subissent tout de même plusieurs dégâts, notamment au niveau de leur toiture. Une fois la tempête passée, faites un constat des dégâts avant de vous mettre à déblayer les lieux et à réparer. En cas de gros problèmes, prenez des photos qui seront utiles pour votre assurance habitation. En plus des dégâts qui sautent aux yeux, examinez les murs, sols et fenêtres pour vous assurer qu’il n’y ait pas de fissures ou d’infiltrations. Plus vous aurez de preuves, mieux ce sera pour faire marcher votre assurance.

 

Une fois votre l'assurance avertie, vous pouvez entreprendre le nettoyage et la réparation des zones touchées. Commencez par déblayer les branches tombées sur votre toit qui peuvent causer des infiltrations et fragiliser votre toiture. Vérifiez également que les éléments de votre toiture ne se soient pas détachés ou arrachés, ça peut être le cas pour les tuiles et des gouttières qu'il faudra réparer afin qu’ils ne blessent personne en tombant. Si des fils électriques ou téléphoniques se sont décrochés dans votre jardin, n’y touchez pas et contactez votre mairie.

Pour votre toit, il est nécessaire de le bâcher en attendant sa réparation pour le mettre hors d’eau. Cette opération et tous autres travaux de réparation de la toiture s’effectuent par un professionnel qui a le matériel de sécurité adéquat et est capable de juger les zones fragilisées de la structure. L’intervention d’un couvreur peut être prise en charge par votre assurance.