Sceaux, initiative éco-citoyenne

Jean-François Martin  Publié le - Mis à jour le 24 juin 2019


initiative a sceaux, maison passive

Bientôt une maison éco-citoyenne à énergie positive et un jardin durable à Sceaux - Haut de seine (92)

La ville de Sceaux transforme une ancienne maison de garde-barrière en maison expérimentale à énergie positive. Assortie d'une serre et d'un jardin durable, cette maison deviendra un lieu de visites pédagogiques sur la maîtrise de l'énergie, l'environnement et l'éco-citoyenneté.

 

Sceaux, initiative éco-citoyenne
Sceaux, initiative éco-citoyenne

La ville de Sceaux lance cette réalisation pédagogique à partir de la réhabilitation d'une ancienne maison de garde-barrière. "Plus qu'une démarche HQE (haute qualité environnementale), ce projet a pour enjeu de constituer un lieu de visites pédagogiques portant sur plusieurs thématiques relevant de la maîtrise de la consommation énergétique, de l'environnement et de l'éco-citoyenneté, en direction des enfants des écoles, mais au-delà, de la population scéenne comme incitation à la mise en œuvre de solutions durables pour l'habitat", précise Philippe Laurent, maire de Sceaux.

 

Sceaux : la maison éco-citoyenne à énergie positive

 

 

L'ancienne maison du garde-barrière, dont le caractère architectural originel est respecté, sera agrandie par la construction d'un corps de bâtiment de facture contemporaine afin d'y créer un logement et un bureau d'accueil.

 

L'un des principaux objectifs est d'y réaliser une maison à énergie positive, " Maison des énergies nouvelles ", dans l'esprit des concepts développés actuellement par le CSTB (centre scientifique et technique du bâtiment) en France et des labels suisse (Minergie) et allemand (Passiv-Haus).

Un peu de technique : qu'est ce qu'une maison à énergie positive ?

 

Sur le plan architectural, l'extension de la maison a été conçue en respectant les principes de l'architecture bioclimatique :

 

  • une toiture sur-isolée couverte de capteurs;
  • une isolation par l'extérieur pour l'extension;
  • des matériaux mis en oeuvre en fonction des contraintes du bâtiment,
  • une ventilation double flux avec récupération de chaleur sur l'air extrait pour limiter les déperditions dues au renouvellement d'air;
  • le chauffage est assuré par un plancher chauffant alimenté en eau chaude par l'intermédiaire d'une pompe à chaleur eau/eau;
  • la production d'eau chaude sanitaire provient d'un chauffe-eau solaire individuel composé de capteurs solaires et d'un ballon de stockage;
  • l'électricité est produite par des panneaux photovoltaïques en toiture de l'extension.

Cette maison sera effectivement habitée par une famille de quatre personnes.

La serre de la maison éco-citoyenne

 

Elle doit permettre l'entreposage, la préparation et l'entretien des végétaux de l'équipe municipale des espaces verts, mais également la culture de plantes à vocation didactique, dans le respect des principes du développement durable.

Le jardin durable à vocation pédagogique

L'idée est d'affecter ce terrain à un espace vert à vocation didactique, géré dans la stricte application des principes du développement durable.

Les écoliers pourront ainsi visiter ces installations modèles, appréhender les différents aspects du processus du jardinage et être directement associés à certaines étapes du fleurissement des jardins des écoles.

Cet espace vert a également vocation à devenir un jardin librement accessible au public dans la journée.

Cette maison éco-citoyenne bénéficiera également d'un système de récupération de l'eau de pluie pour l'arrosage et d'une possibilité d'un double circuit intérieur à l'habitation, et de l'installation d'une éolienne sur mat qui constituera un complément pour la production d'électricité.